La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Toute cette semaine, la matinale de Oxygène est délocalisée

Rédigé par le Mercredi 12 Septembre 2018 à 09:00 | modifié le Mercredi 12 Septembre 2018 à 09:00



Depuis ce lundi 10 septembre, Oxygène la radio de la Seine-et-Marne sort son matinale. Durant 5 jours, Julie et Aurélien, les deux du matin, réalisent leur émission matinale depuis 5 villes de Seine-et-Marnaises. Un opération en partenariat avec les Cars Moreau.



Au programme, petit déjeuner offerts aux auditeurs, interviews, musique et rencontres avec les auditeurs. Oxygène est écoutée quotidiennement par 31 000 auditeurs en Seine-et-Marne selon Médiamétrie. Hier matin,Patrick Septier, Président du département de Seine et Marne, a soutenu et permis à Julie et Aurélien de réaliser leur défi du jour : décoller en avion depuis l'aéroport de Moret-Episy à la fin de l'émission. La vidéo est à retrouver sur les réseaux sociaux.
Ce mercredi, l'émission sera en direct devant la gare de Coulommiers (106.4 FM), ce jeudi en direct devant la gare de Provins (99.6 FM)
pour terminer ce périple vendredi en direct devant la gare de Nemours (107.3 FM)



Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 16:17 La croissance de l'Audio Digital se poursuit