La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


Toulouse FM ou la proximité bienveillante

Rédigé par le Mardi 23 Mars 2021 à 07:30 | modifié le Mardi 23 Mars 2021 à 07:30



Comment expliquer le succès de Toulouse FM, première radio locale de l'agglomération toulousaine, suite aux vagues Médiamétrie qui se succèdent ? Sylvain Athiel, directeur Pôle Broadcast Mediameeting (A2prl, Toulouse FM, Gold FM, 47 FM et RBA) l'explique par sa vision globale de la radio et par la volonté d'inscrire Toulouse FM dans le cadre d'une proximité qu'il qualifie "d'affectueuse".


Sylvain Athiel est le directeur du Pôle Broadcast Mediameeting
Sylvain Athiel est le directeur du Pôle Broadcast Mediameeting
LLPR - Quelles sont les recettes du succès de Toulouse FM ?
SA -
La proximité. Mais pas la proximité prétexte qui permet juste de rendre des comptes au CSA (une sorte de coquille vide, finalement). Non, la proximité au sens noble du terme. Avec Toulouse FM, nous essayons, par exemple, de répondre aux attentes des auditeurs qui veulent se divertir et être accompagné dans les bouchons, obtenir des informations utiles et pratiques. Il s'agit de leur montrer que l'on vit au même endroit qu'eux, lque l'on a la a même vie qu'eux. Pour accentuer ce service permanent au public, nous sommes très attentifs à leurs commentaires sur les réseaux sociaux. D'ailleurs, grâce à cela, nous construisons ensemble, nos programmes. Bref, c'est une proximité affectueuse que nous avons construit et que nous entretenons avec les Toulousains. Dans ce cadre, nous avons des points d'ancrage très puissants. J'appelle cela, nos grandes valeurs toulousaines. Le Rugby, par exemple, nous sommes les premiers supporters du Stade Toulousain. Nous nous positionnons sur les avant-matchs, idem coté foot avec le TFC. Nous avons également choisi une programmation musicale très "caliente".

La musique du soleil, la musique du sud, c'est notre patrimoine. C'est absolument primordial pour Toulouse FM d'être le miroir de ses auditeurs et donc de la région, de sa culture, de son art de vivre.


LLPR - Vous vous êtes fait remarqués avec l'hélicoptère Toulouse FM, c'est un rêve qui se réalise ?
SA -
Oui ça y est, on l'a fait ! Je rêvais de ce moment... Avec l'hélico, on apporte de l’information pratique sur les conditions de circulation. Nous sommes numéro1 sur l'info trafic à Toulouse. Nous essayons également d'apporter du réconfort, c'est essentiel par ces temps de pandémie. Nous avons livré des chocolatines au petit matin dans une entreprise de la région. Nous avons organisé un baptême de l'air pour un enfant malade. Bref, nous nous donnons les moyens de notre passion pour la radio, pour les auditeurs avec une équipe géniale. Des animateurs, réalisateurs, journalistes que l'on a choisi et qui nous ont choisi. Leur adhésion à l'aventure Toulouse FM est totale.

LLPR - Toulouse FM prépare d'autres opérations d'envergure ?
SA - 
Confidence pour confidence, je vous annonce que nous allons réaliser une journée en immersion à la ferme. Nos animateurs vont vous faire vivre en direct la vie de la ferme, ils vont traire les vaches, les nourrir etc. dans une exploitation agricole près de Auch, prochainement. Les Français ont redécouvert leurs agriculteurs avec la crise, ils nous nourrissent et nous allons faire partager leur quotidien aux auditeurs. Également à venir avec l'hélico Toulouse FM, un hommage dans les Pyrénées aux sauveteurs en montagne. Ça va être l'occasion pour les animateurs de relever des défis. Bref, encore des moments très chaleureux, palpitants et drôles en perspective.

LLPR - Le DAB+ a fait son apparition à Toulouse en novembre, un premier bilan ?
SA -
Pas encore. Le DAB+ est important, mais ce qui compte très sincèrement, ce n'est pas le tuyau de diffusion, c'est de savoir ce que l'on met à l'intérieur et si le public est au bout de ce tuyaux. Le reste, c'est de la littérature.


Christophe Bordet
Journaliste et co-fondateur de la société de production, Bass&FastProdution. (Evènements... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 06:40 La Ferarock va bientôt fêter ses 30 ans