Satellite Delivery Platform : le nouveau service de SatADSL

Rédigé par le Mercredi 6 Septembre 2017 à 07:50 | modifié le Mercredi 6 Septembre 2017 à 07:50



Jusqu’il y a peu, SatADSL concentrait ses efforts uniquement sur son métier de base : proposer de la connectivité IP par satellite aux utilisateurs finaux via un réseau de fournisseurs d’accès internet (FAI). À présent, l'entreprise propose aux FAI et opérateurs actifs dans les télécoms par satellite un nouveau service unique en son genre : la possibilité de bénéficier des avantages de sa Satellite Delivery Platform.



La Service Delivery Platform - ou SDP - est une plate-forme développée et mise en ligne par SatADSL depuis quelques mois. Elle répond à la demande du marché, en particulier à notre portefeuille clients, en attente de solutions réseau entièrement taillées sur mesure. Ce dispositif combine deux éléments précieux pour les clients de SatADSL : le Network Management System (NMS) et le Customer Management Tool (CMT). Le NMS permet la gestion du réseau VSAT : les activités, les méthodes et les procédures comme la surveillance du réseau. Tout l’enjeu est ici non seulement de garantir le meilleur coût aux clients en taillant la bande passante en divers abonnements ou services prédéfinis, standards ou à valeur ajoutée, mais aussi une qualité de service sans faille, entre autres en termes d’évolution de la bande passante disponible.

Priorisation et canaux multi-utilisateurs

En matière de gestion du trafic, un avantage considérable du NMS de SatADSL est la priorisation du trafic. Par exemple, dans une base militaire, l’envoi d’un mail par le quartier général a la priorité sur le téléchargement de vidéos des militaires durant leurs loisirs. Une telle démarche de priorisation est évidemment tout aussi essentielle dans d’autres secteurs, comme celui des banques. L’utilisation d’un même canal par plusieurs utilisateurs en fonction des moments d’utilisations spécifiques de chacun est l’une des caractéristiques de la solution mise en place par SatADSL. L’avantage de ce système est de pouvoir rationaliser l’achat de bande passante auprès des opérateurs satellites avec lesquels travaille SatADSL et, ainsi, d’optimiser les coûts de nos clients en n’achetant que ce dont ils ont réellement besoin : ni trop, ni trop peu.

Aussi pour les opérateurs satellites

Au-delà des FAI, les opérateurs satellites sont également devenus des clients de SatADSL pour ce service. En effet, la SDP est une plate-forme ouverte connectée à divers HUB satellites opérant en diverse bandes de fréquences - bandes C, Ku et bientôt Ka  -, et ce avec différentes technologies - Newtec et bientôt iDirect, Hugues et Gilat.
Comme l’explique André Lopez, du service technique de SatADSL, "notre CMT est quelque chose d’unique : les autres fournisseurs de services par satellite n’en disposent pas. Cette application permet à nos clients de gérer beaucoup de terminaux avec de nombreux fournisseurs de services, sur différents satellites, en utilisant un accès unique et une interface unique. Nous travaillons continuellement sur cet outil pour le maintenir à jour et pour y intégrer les systèmes de tous les fournisseurs de services et opérateurs de satellites".


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Juillet 2018 - 09:00 RTL, une saison de tous les records