La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Sandrine Treiner : "La progression de France Culture est constante"

Rédigé par le Vendredi 20 Juillet 2018 à 16:17 | modifié le Vendredi 20 Juillet 2018 à 16:19



Au lendemain de la publication par Médiamétrie de la dernière vague du sondage 126 000 Radio, la directrice de France Culture dresse un bilan très positif de la saison écoulée. Certes, la progression de la station n'est pas fulgurante, mais elle a au moins le mérite de ne pas faire le yo-yo. France Culture se développe énormément sur les nouveaux supports, notamment par le podcast dont les résultats cartonnent. C'est peut-être aussi l'une des causes de cette progression.


Pour continuer à développer l’audience, Sandrine Treiner mise sur les synergies à mettre en place entre les différentes entreprises de l’audiovisuel public © Radio France / Christophe Abramowitz
Pour continuer à développer l’audience, Sandrine Treiner mise sur les synergies à mettre en place entre les différentes entreprises de l’audiovisuel public © Radio France / Christophe Abramowitz
LLPR - France Culture progresse de 0.2 en audience cumulée. Est-ce satisfaisant ?
ST -
 C’est évidemment plus que satisfaisant car notre progression est constante, de vague en vague, et qu’elle concerne globalement toute la grille, du matin au soir. Les bons résultats valident donc un choix de positionnement éditorial comme de développement. France Culture, c’est le monde vu par la culture, par les savoirs, les idées, la création, dans un dispositif de développement sur tous les supports pour répondre à l’évolution des usages et élargir nos publics. C’est cela qui est validé par les derniers résultats et la saison toute entière.

LLPR - Quel bilan faites-vous de la saison écoulée ? Comment abordez-vous la rentrée ?
ST -
 J’aborde la rentrée à la fois avec ferveur, détermination et concentration. Nous avons encore beaucoup de défis à relever pour parvenir à élargir notre offre autant qu’il est nécessaire, en particulier sur toutes les antennes numériques. Nous avons un modèle global, si ce n’est à inventer, en tous cas à généraliser. L’écoute de la radio se transforme : c’est passionnant de vivre cette transformation et en même temps un peu intimidant parfois.
Je vois bien le but mais je mesure le chemin à tracer encore. Je ne doute pas que France Culture est très bien positionnée pour transformer l’essai et nos équipes ont remarquablement pris la mesure de ce qui est à faire. Ce sera un travail très collectif évidemment, et qui nous concernera tous.

LLPR - Quelles leçons tirez-vous de ce 126 000 ?
ST -
 La leçon générale c’est que les usages se transforment décidément, et très vite, les habitudes changent, la concurrence est rude - pas particulièrement celle entre les radios mais entre les radios et tout ce que l’époque offre en matière d’info, de divertissement, de sollicitations en tous ordres - et qu’il faut transformer les modèles tout en conservant, et plus encore évidemment, en développant l’essentiel : nos raisons d’être, nos missions de service public, notre créativité et notre capacité à inventer notre avenir. Dans la société du XXIe siècle, je crois vraiment ce que nous avons à proposer, nous France Culture mais tout Radio France car nos chaines sont complémentaires, est déterminant en termes de lien social, de rapport à l’information, de transmission de la culture comme de la connaissance. Les synergies que nous pourrons mettre en place, en matière de culture, entre les différentes entreprises de l’audiovisuel public, devront permettre de développer plus encore nos capacités à élargir nos audiences.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 13:12 Le Mag 106 - Skyrock Régie : libre et créative €