La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

       





RTBF : le CSA dévoile son rapport annuel

Rédigé par le Mercredi 5 Janvier 2022 à 06:51 | modifié le Mercredi 5 Janvier 2022 à 06:51



Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a finalisé son avis relatif au respect des obligations de la RTBF sur l’exercice 2020 telles que prévues dans le contrat de gestion de l’éditeur. Le rapport passe en revue les missions de l’éditeur public sur l’ensemble des services qu’il édite en télévision, en radio et sur internet...



L’exercice met en évidence la capacité de la RTBF à se repenser, notamment dans un contexte de consommation de l’audiovisuel qui évolue et se complexifie. En témoignent la mise en route de Tipik, fusion entre la chaine télévisée La Deux et la radio Pure, le succès rencontré par le développement sur internet du média Tarmac, le déploiement des services de l’éditeur sur les réseaux sociaux avec des formats adaptés et efficaces, ou encore la création de podcasts qui s’intensifie dans l’offre de la RTBF. "En déployant avec pertinence une série de nouveaux programmes sur les réseaux sociaux, dont TikTok, Instagram et Twitch, la RTBF parvient à toucher un public jeune qui délaisse les médias traditionnels" indique le CSA.

Le respect des quotas

Tableau récapitulatif des obligations en termes de quotas musicaux pour les radios de la RTBF
Tableau récapitulatif des obligations en termes de quotas musicaux pour les radios de la RTBF
En matière de quotas de diffusion, l’article 25.5 stipule que la RTBF a pour obligation de diffuser des œuvres de musique non classique sur des textes en langue française à concurrence d’un minimum de 45% sur La Première, 40% sur Vivacité, 20% sur Classic21 et Tarmac et 10% sur Tipik, en moyenne annuelle sur l’ensemble de la programmation. 
La RTBF respecte ses quotas de diffusion de musique sur des textes en français. Chaque service enregistre une augmentation sur les deux derniers exercices, avec une mention particulière pour Tarmac (culture urbaine/hip-hop) qui montre une proportion impressionnante d’œuvres chantées sur des textes en français pour le second exercice de suite, brisant par là le stéréotype selon lequel un service adressé à un public jeune diffusant une proportion importante d’œuvres en français serait voué à l’échec. La proportion de chansons en français sur Viva+ est à saluer, à l’inverse de Jam dont les résultats, quoiqu’en augmentation, demeurent limités. 

Source : CSA en coordination avec la RTBF
Source : CSA en coordination avec la RTBF

Toutes les stations diffusées en DAB+

Disponibilité en 2020 des différents services de radio de al RTBF selon les plateformes de diffusion
Disponibilité en 2020 des différents services de radio de al RTBF selon les plateformes de diffusion
Lancés en septembre 2019, les services Viva+ et Jam - disponibles en DAB+ - ont complété leur première année d’existence en 2020. Viva+ est une déclinaison de Vivacité visant plus spécifiquement un public sénior avec une programmation musicale issue des années 60 et 70. Jam est une radio musicale alternative visant un public de jeunes adultes (25-35 ans). Les parts de marchés de ces services (diffusés uniquement en DAB+ et via internet), bien que limitées, semblent évoluer positivement. 
L’offre de radios en streaming de la RTBF est accessible sur la plateforme RadioPlayer.be, qui rassemble actuellement (en août 2021) non seulement les 9 services diffusés en FM et/ou en DAB+, mais également les 9 webradios thématiques en déclinaison de Classic 21. Quatre services sont également disponibles en radio visuelle via Auvio : La Première, Vivacité, Tipik et Tarmac. Pure Vision est donc devenue Tipik Vision, en parallèle de la chaîne de télévision Tipik. 
Par ailleurs, la RTBF a mis en ondes une radio temporaire en DAB+ et sur RadioPlayer, sous le thème "Pour vous avec vous", pour la durée du premier confinement et jusque fin 2020. Ce service proposait un programme de musique entrecoupée de séquences d’info-services en lien avec la crise sanitaire.

L'impact de la crise sanitaire sur les reecttes

Source : Rapport RTBF 2020.
Source : Rapport RTBF 2020.
La crise sanitaire a eu un impact sur tous les secteurs d’activité durant l’année 2020. Les activités de la RTBF n’ont pas fait exception, principalement en termes de publicité. La crise a en effet eu des effets importants sur les revenus publicitaires de l’éditeur. Les trois domaines de revenus publicitaires (TV-Radio-Internet) ont diminué entre l’année 2019 et 2020. Si les revenus publicitaires sur le segment TV étaient dans une tendance baissière depuis 2017, la crise du coronavirus a clairement exacerbé ce déclin. Au niveau global, les pertes publicitaires entre 2019 et 2020 s’élèvent à 9.6 M€ (-14%). La baisse la plus sévère, tant en chiffre absolu que relatif concerne les services radiophoniques. Sur ce secteur, la RTBF a perdu 5.5 M€ (-19%) de ses rentrées par rapport à 2019. 

Ce contrôle du CSA intervient dans un moment important puisque, dès 2022, les négociations débuteront en vue de l’élaboration du nouveau contrat de gestion de la RTBF. 


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur