La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Qui sera le nouveau président de Radio France ?

Rédigé par le Mardi 20 Février 2018 à 08:18 | modifié le Mardi 20 Février 2018 à 08:18



Alors que Mathieu Gallet quittera son poste dans 10 jours, révoqué par le CSA, les futurs prétendants s'activent en coulisse. Si aucune candidature n'est encore officialisée, plusieurs noms bruissent, à deux mois de la nomination.


La Maison de la radio © Christophe Abramowitz / Radio France
La Maison de la radio © Christophe Abramowitz / Radio France

C'est un calendrier plus que bousculé qui risque d'animer le petit monde médiatique. Qui succédera à Mathieu Gallet ce printemps ? Le CSA a récemment lancé la procédure de nomination du nouveau Président de Radio France qui devrait être connu mi-avril. Certes, le mandat du successeur de Mathieu Galet s'annonce certainement plus court que prévu, en raison de la future loi sur l'audiovisuel public qui devrait voir désigner un président unique pour l'ensemble de l'audiovisuel public, comme le souhaiterait la Ministre de la Culture François Nyssen, selon Le Monde.

De Guimier à Revel

Si il est encore un peu tôt pour établir la liste exacte (et officielle) des prétendants à ce poste risqué et hautement exposé, deux candidatures naturelles pourraient se dégager, qui auraient l'avantage d'établir une continuité dans les chantiers lancés par Mathieu Gallet. Laurent Guimier, actuel numéro 2 de Radio France, directeur des antennes a un bon bilan à son actif, notamment la relance réussie de franceinfo et son intégration à l'offre d'information transversale du service public. Autre personnalité évoquée, Eric Revel, actuel directeur de France Bleu. Il a été nommé par Mathieu Gallet et connaît bien le monde des médias.

De Baldelli à Olivennes

Deux autres noms circulent également, notamment pour leur bonne connaissance de la Maison Ronde : Olivier Poivre d'Arvor, actuel ambassadeur de France en Tunisie et Bruno Patino, directeur éditorial d'Arte, tous deux anciens directeurs de France Culture. Le CSA pourrait aussi se laisser tenter par un dirigeant issu du secteur privé : Christopher Baldelli, patron de RTL, qui vient d'achever l'intégration de ses stations au sein du groupe M6. Denis Olivennes, le président de Lagardère Active, qui n'arrive pas à trouver la recette de la relance pour Europe 1, pourrait aussi se laisser tenter. 
Aucun de ceux là ne confirment ou infirment un quelconque intérêt. Il est d'ailleurs fort à parier que d'autres se feront connaître assez rapidement.


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 09:30 Le pôle radio du groupe M6 en forte progression