La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

       





Nostalgie confirme son leadership en Belgique

Rédigé par le Lundi 26 Avril 2021 à 06:50 | modifié le Lundi 3 Mai 2021 à 12:07



En Belgique francophone, la dernière vague CIM relative à la période de septembre 2020 à février 2021 confirme Nostalgie Belgique à la place de leader en restant toujours la radio numéro 1 avec 14.1% part de marché. Par ailleurs, Nostalgie+ confirme aussi sa place de leader en DAB+ avec 1.5 de part de marché.



Nostalgie reste la radio numéro 1 en Belgique francophone avec 14.1% de part de marché. Malgré un recul du nombre d'auditeurs quotidiens et une perte de 11 minutes sur la durée d'écoute. Nostalgie reste également leader sur les 35-54 avec 16.4% de part de marché. Nostalgie est aussi la seule radio à dépasser la barre du million et demi d'auditeurs en audience totale avec 1 514 268 auditeurs fidèles.  "Il est clair que le contexte actuel ne nous permet pas d’avoir une photographie parfaitement représentative et objective des audiences de cette saison. Malgré cela, Nostalgie confirme son succès et son leadership en demeurant  à nouveau la radio la plus appréciée des auditeurs francophones" a souligné Frédéric Herbays, directeur des programmes.


Nostalgie+ obtient un résultat remarquable et récolte le meilleur score pour un produit diffusé uniquement en digital et en DAB+ avec 1.5% de part de marché. Une nouvelle que nous accueillons avec bonheur au sein de la famille Nostalgie, qui comptabilise donc une part de marché totale de 15.6% de part de marché. "Cette deuxième vague de sondages CIM est un soleil pour l'équipe de Nostalgie+. Elle confirme qu'après seulement un an d'existence et une absence sur la bande FM, Nostalgie+ a déjà trouvé sa place dans le cœur des auditeurs francophones" a souligné  Vianney 't Kint, directeur des programmes à Nostalgie+.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >