La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

La lumière est au bout des tunnels

Le premier bulletin de notes de la saison tombera le 17 novembre. Comme à chaque début de saison, il y a de fortes probabilités pour que le classement des radios les plus écoutées sur cette vague de rentrée soit identique à celui de juin prochain. Dans le Landernau de la radio, on scrutera davantage les audiences de Virgin Radio qui deviendra, dès le 1er janvier 2023, Europe 2. Il faudra plusieurs mois, et probablement plusieurs saisons, pour que cette nouvelle mouture retrouve son lustre d’antan. On est tous d’accord pour dire que ce pari de repositionnement est autant osé et grisant qu’il est périlleux et risqué.

Alors que les radios américaines ont (déjà) reprogrammé l’insupportable titre "All I Want for Christmas is You" de Mariah Carey (cette année, c’est la station 93.9 Lite FM à Chicago qui a été la première à passer, depuis le 1er novembre, en mode Noël), en France, on se dirige vers le Black Friday et les fêtes de fin d’année. Si les programmes vont assurément prendre quelques couleurs scintillantes, les écrans publicitaires vont, comme à l’accoutumée, déborder de spots… C’est une bonne et une mauvaise nouvelle. Bonne pour la santé financière de la radio, mais mauvaise pour le confort d’écoute des auditeurs qui doivent tenter de se frayer un chemin au milieu de programmes parsemés de (trop) longs tunnels.  Plus que d’habitude, pour vendre le programme, les animateurs devront redoubler d’efforts pour engager l’auditeur.

Pour terminer, il faut que je partage avec vous une bonne nouvelle : la naissance de Podcast Magazine. Cela ne surprendra personne, ce magazine, fort de 196 pages, est porté par les Éditions HF. Il prend la place d’un autre magazine bien connu : Le POD. Ce nouveau support veut défricher un territoire encore inexploré mais très prometteur. Celui du podcast qui pourrait bien s’affirmer comme… le nouvel Eldorado de la radio.
 

Brulhatour


Les jeunes Européens écoutent moins la radio


Mots clés : audience, EBU, Europe, Graham Dixon, UER

Jeudi 20 Janvier 2022


Avec 11 550 radios en Europe, les habitudes d’écoute évoluent d’année en année. L’étude de l’UER sur les tendances de l'audience de la radio donne un aperçu de la consommation radio entre 2015 et 2020. Les informations sont basées sur les données officielles des membres de l’UER provenant des systèmes nationaux de mesure de l'audience de la radio dans les pays membres de l'UER.



Le rapport se concentre sur l'ensemble du marché de la radio et sur les services de radio des médias de service public, plus précisément sur des mesures communes de temps, de portée et de part de marché. 49% des auditeurs écoutent la radio pour la musique, puis suivent les infos (19%), les actualités régionales et locales (13%) pour finir par l’art, la culture, les sciences (9%) et enfin les divertissements (5%). "Tous les points de données sont fournis pour tous les citoyens européens et les jeunes européens, car le jeune public est un groupe important mais souvent difficile à atteindre pour les médias de service public. Ce rapport vise à montrer à la fois les similitudes et les différences entre le comportement des jeunes en matière de consommation de médias par rapport à l'ensemble de la population", précise l'UER.

Un déclin progressif

La radio touche 84% des citoyens européens et 79% des jeunes, mais son audience a diminué au cours des cinq dernières années. Graphique avec l'aimable autorisation de l'UER.
La radio touche 84% des citoyens européens et 79% des jeunes, mais son audience a diminué au cours des cinq dernières années. Graphique avec l'aimable autorisation de l'UER.
Selon l'étude, les citoyens européens ont écouté la radio en moyenne 2h18 par jour en 2020, soit deux minutes de moins qu'en 2019, et 11 minutes de moins qu'en 2015. Chez les jeunes (15 à 24 ans), l'écoute quotidienne était de 1h21 par jour, soit quatre minutes de moins que l'année précédente, et 17 minutes de moins qu’en 2015. Il est à noter que la majorité des gens est encore touchée par la radio chaque semaine (84% de tous les citoyens), mais il y a eu un "déclin progressif et persistant".
En outre, la portée hebdomadaire a également diminué, mais reste assez stable. La part de marché quotidienne reste également stable à 39,8% en 2020, soit une baisse de 0,2% par rapport à 2015 pour tous les citoyens. Chez les jeunes, la part de marché quotidienne a augmenté de 2,6% au cours de ces cinq années pour atteindre 26,7%.
 
 

Contact

Union européenne de radio-télévision
European Broadcasting Union
L'Ancienne-Route 17A
Postal Box 45
1218 Le Grand-Saconnex
Genève - Suisse
Tél. :  +41 22 717 2111
Web : ebu.ch
 



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Janvier 2022 - 16:42 Cauet lance Podcast Story