La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


Les ambitions de AMI la Radio sur le DAB+

Rédigé par le Vendredi 29 Janvier 2021 à 07:50 | modifié le Vendredi 29 Janvier 2021 à 07:50



Déjà présente sur le DAB+ à Paris et à Monaco, AMI la Radio ne compte pas s'arrêter là puisque la jeune station diffusera aussi à Poitiers et à La Rochelle. Elle a même déposé sa candidature à Melun, en FM. À sa tête, Benoît Dumas qui a assuré la coordination de la production à RMC, durant de nombreuses années...


Benoît Dumas anime la matinale de AMI la Radio qui diffuse ses programmes en DAB+ à Paris et à Monaco
Benoît Dumas anime la matinale de AMI la Radio qui diffuse ses programmes en DAB+ à Paris et à Monaco

LLPR - Pourquoi avez-vous fait le choix d'une diffusion en DAB+ ?
BD -
Lancer une radio sur les nouvelles technologies sur une norme de radio numérique comme le DAB+, nous paraissait logique. Tout comme on a lancé la Radio du Père Noël, dans l'Est parisien pour Noël.
De plus, la bande FM étant saturée, grâce au DAB+ on a pu voir apparaitre de nouveaux programmes comme Radio Pitchoun, Crooner Radio, Hedonia Radio, CineMusic etc.

LLPR - Vous diffusez actuellement à Paris et Monaco, souhaitez-vous étendre vos couverture ?
BD -
AMI est sélectionnée à Poitiers et à La Rochelle. Nous avons également récemment répondu à l'appel en FM à Melun. On suit attentivement les appels lancés en 2021 par le CSA pour candidater.

LLPR - Quelle est votre stratégie globale pour pérenniser AMI la Radio ?
BD -
Actuellement, il est très difficile de commercialiser une radio sur DAB+. Les régies publicitaires sont frileuses et les  annonceurs restent dans un schéma "traditionnel". Même si les coûts de diffusion sont réduits, pour se développer, il nous faut des revenus. Nous sommes convaincus qu'il faut être "360". Nous développons, en ce moment, notre présence en podcast, sur le digital et en streaming . D'autres pistes sont à l'étude comme un rapprochement entre radios. Il faut être inventif et le DAB+ le permet. Je pense également que l'arrivée des grosses stations va permettre de faire la promotion du DAB+ qui pour l'instant reste confidentiel.

LLPR - Votre expérience à la coordination de la production de RMC va-t-elle vous être utile ?
BD -
Oh que oui ! J'ai eu la chance d'arriver à RMC en 2001 et de connaitre la radio à 1.8 point. Tout le milieu de la radio se moquait de RMC. Résultat, on le connait... Je ne peux que me servir de cette réussite et expérience pour AMI. Il faut être inventif, oser et stratégique. On a le droit de se tromper mais on n'a pas le droit de ne pas essayer.


LLPR - Comment se positionne AMI la Radio ?
BD -
AMI la radio est la radio des nouvelles technologies qui s'adresse à tout le monde. C'est un format "talk et musique" mais l'ambition est de devenir uniquement talk. La grille est construite d'après les habitudes d'écoutes de nos auditeurs. Le matin, de 6h à 9h, c'est "AMIGO" un show d'infos et de news techs. Un coup d’envoi dynamique pour partir du bon pied. De 09h à 16h, de la musique, des infos techs et des innovations pour la maison. De 16h à 20h, Guillaume Richardot est en direct tous les jours pour partager les toutes dernières infos sur la téléphonie, le jeu vidéo les innovations du monde de la Tech. De 20h à minuit, c'est "Geek Time", de la musique, de la console et de la libre antenne. Sur ce créneau AMI s’adresse aux 15/25 ans, mordus de jeux vidéo, ayant besoins de conseils pour passer un niveau ou reconfigurer un produit, donner leur avis sur la sortie du nouvel i phone. La programmation musicale est enrichie par des titres de bande originale de jeux. Enfin, de 00h à 06h, "Musique Game", la nuit 100% musique de jeux vidéo.



Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Octobre 2021 - 07:50 Le MAG 136 - Vague… d'AirZen sur le DAB+ national €