Le DAB+ en France : ce sera "vite et viable" selon le CSA

Rédigé par le Jeudi 1 Février 2018 à 09:00 | modifié le Jeudi 1 Février 2018 à 08:45



L'édition 2018 du Salon de la Radio a été marquée par une réelle volonté de toutes les parties prenantes de faire du DAB+ un succès. Une impulsion claire du CSA. Que ce soit lors de l’allocution du président du CSA, Olivier Schrameck, ou lors de la présentation du membre du conseil, Nicolas Curien, le CSA a confirmé clairement sa volonté d’accompagner un déploiement du DAB+ à travers la France.



Le DAB+ devient de plus en plus une réalité en France. Olivier Schrameck l'a clairement rappelé lors du Salon de la Radio : "le nouveau dispositif mis au point privilégie, pour le confort des utilisateurs, les grands axes routiers de communication et, pour l’équilibre économique durable des exploitations, des allotissements denses. Dès lors, pourra être renforcé un mode complémentaire de diffusion voulu par le législateur et souhaité par beaucoup d’émetteurs potentiels, alors que sa crédibilité avait été fortement entamée par tant d’analyses sévères, de retards et d’atermoiements et par des expériences jusque-là inégalement satisfaisantes. C’est ainsi que, le 20 décembre dernier, le Conseil a décidé du lancement d’appels multirégionaux en 2018 et 2019, ce qui permettra d’atteindre plus rapidement le seuil de 20% de couverture de la métropole déclenchant l’obligation d’équipement de tous les récepteurs".

En 2020, 70% de la population devrait être couverte

L'avenir du média radio sera donc numérique en développant les leviers de croissance hertzien. La croissance se fera par l’obtention de fréquences en DAB+, un développement qui se fera en harmonie avec l’usage européen. Si le printemps français du DAB+ s’est fait attendre, l’engagement du CSA est clair : une couverture de 20% de la population sera atteint avant la fin de l'année 2018. À terme, l’auditeur choisira sa radio, tandis que le récepteur choisira la meilleure technologie. Par ailleurs, Nicolas Curien reprend en détail sa stratégie des nœuds et des arcs, y rajoutant 2 adjectifs : "vite et viable". D’ici 2020, 70% de la population devrait être couverte. Le déploiement se fera en 4 étapes ou "trains" pour obtenir la couverture visible ci-dessous..






La présentation de Nicolas Curien est disponible sur son blog.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Septembre 2018 - 09:24 Steeven Glo rejoint Yukan