La Lettre Pro de la Radio & des Médias



La RTBF remplit ses obligations en termes de quotas

Mardi 2 Mai 2017



Les services de la RTBF en radio et télévision sont tenus de respecter plusieurs quotas de diffusion. En radio, les quotas varient en fonction du format des services (généraliste ou musical) et sont destinés à garantir la diffusion d'œuvres musicales chantées en français et à promouvoir les œuvres et artistes issus de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dans son bilan, le CSA analyse le respect de ces quotas par la RTBF depuis 2012 et suggère des pistes d'amélioration pour le contrat de gestion 2018-2022.



L’article 25.5 stipule que la RTBF a pour obligation de diffuser au moins 40% d’œuvres de musique non classique sur des textes en langue française sur ses deux services généralistes et minimum 30% sur chacune de ces chaines, 15% sur une chaine musicale désignée par ses soins. L’obligation pour les œuvres de la Fédération Wallonie-Bruxelles est de 10% sur l’ensemble des chaines généralistes ainsi qu’une chaine musicale désignée par l’éditeur. Concrètement, elle a choisi de diffuser le quota francophone sur Classic21 et le quota Fédération Wallonie-Bruxelles sur Pure.

Selon le CSA, la RTBF respecte ses quotas francophones, en dépassant aisément le seuil imposé aux chaines généralistes et affiche, malgré une légère baisse en 2014, une belle stabilité sur Classic21
Selon le CSA, la RTBF respecte ses quotas francophones, en dépassant aisément le seuil imposé aux chaines généralistes et affiche, malgré une légère baisse en 2014, une belle stabilité sur Classic21

Œuvres issues de la Fédération Wallonie-Bruxelles


En ce qui concerne les quotas pour les œuvres issues de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la stabilité est aussi au rendez-vous, avec un dépassement de 4% de moyenne du quota imposé en 2015
En ce qui concerne les quotas pour les œuvres issues de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la stabilité est aussi au rendez-vous, avec un dépassement de 4% de moyenne du quota imposé en 2015

Deux préconnisations du CSA

Pour le CSA Belge, "le rôle spécifique de la RTBF, en tant qu’opérateur public, dans le soutien aux titres récents et aux artistes émergents de la Fédération Wallonie-Bruxelles devrait être renforcé, selon cette recommandation'.
Un premier axe permettrait de consolider ce rôle des stations tout en élargissant les objectifs à toutes les radios de la RTBF (hors Musiq3). Deux radios généralistes / une radio musicale (Classic21) : 50% du quota Fédération Wallonie-Bruxelles réservé aux titres des artistes peu vendus (donc 5% du total des œuvres diffusées).
Le deuxième axe consisterait à améliorer l’impact des quotas actuels en les diffusant aux heures d’écoute significatives. Le CSA Belge recommande donc de calculer les diffusions dans des plages horaires légèrement restreintes qui excluent la prise en compte des œuvres diffusées en soirée et/ou la nuit (suivant le profil de la radio). Enfin, le Collège d’Autorisation et de Contrôle du CSA a donc suggéré des plages horaires constituant une option moyenne équilibrée qui recentre les quotas sur les plages d’écoute les plus significatives.



Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 09:21 RTL s'installe à La Plagne

Vendredi 15 Décembre 2017 - 09:00 Qobuz, maintenant en Italie et en Espagne