La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Europe 1 coupe son émetteur Grandes Ondes

Rédigé par le Mardi 31 Décembre 2019 à 08:50 | modifié le Mercredi 1 Janvier 2020 à 15:59



Fin d'une époque débuté en... 1955. Dans un contexte de numérisation, et aussi d'économies, le bateau amiral de Lagardère éteindra ce soir, à minuit, son émetteur Grandes Ondes. Explications avec Anne Fauconnier, Secrétaire Générale des radios du groupe Lagardère, Europe 1, RFM et Virgin Radio.


LLPR - Où se situe l’émetteur Grandes Ondes d’Europe 1 et quelle est son histoire ?
AF -
L’ émetteur se situe dans la Sarre, à quelques kilomètres de la frontière française sur les communes de Wallerfangen et Überherrn. La diffusion Grandes Ondes a démarré en 1955 a la naissance d’Europe 1.

LLPR - Pourquoi faire le choix d’éteindre cet émetteur ce 31 décembre à minuit ?
AF -
La diffusion Grandes Ondes n’est pas une diffusion d’avenir et le choix d’éteindre cet émetteur correspond à la volonté d’Europe 1 de se moderniser et de capitaliser sur les autres modes de diffusion FM, internet, 4G, enceintes connectées, et dans les prochains mois en DAB+. D’autres radios comme la radio sarroise et Radio France ont aussi fait le choix de ne plus être diffusées en Grandes Ondes.
 
LLPR - Est-il possible de chiffrer l’audience générée par cet émetteur ?
AF -
Les chiffres fournis par Médiamétrie sont issus du déclaratif et montrent une tendance constante à la baisse depuis 15 ans. Notre souhait est de réorienter les auditeurs Grandes Ondes vers des moyens d’écoute plus modernes. L’application mobile et internet peuvent être des possibilités d’écoute fiable et nous avons un bon réseau en couverture FM dont la liste des fréquences est à retrouver sur europe1.fr.
 
LLPR - Enceintes connectées, streaming, FM, DAB+… Vers quels supports allez-vous maintenant diriger vos efforts ?
AF -
Notre stratégie est de développer tous les moyens de diffusion futurs. Enfin, les auditeurs qui souhaitent contacter Europe 1 sur ces sujets peuvent le faire via europe1.fr.



Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

63.Posté par ELIANE POILLY le 05/01/2020 20:50
Lamentable et impossible de capter en FM

62.Posté par Dol Dom le 05/01/2020 16:04
Rebonjour,


Quelqu'un a t-il créé une page Facebook sur ce sujet pour se révolter? Je pense que ce serait bien.

61.Posté par Dominique B le 05/01/2020 14:53
Privilège des auditeurs en zone non-réceptive d'ondes FM, les GO étaient le seul moyen de capter Europe 1. Adieu à cette radio qui par une attitude juste débile provoque cette réaction que je ne pense pas être le seul à suivre. Il va falloir découvrir désormais RTL mais avec le nombre d'anciens animateurs d'E1 transférés, ça devrait aller. Les grandes voix d'E1 sont donc toutes enterrées pour accepter cela?
Un beau gâchi!

60.Posté par Daniel LEFEBVRE le 05/01/2020 12:24
En apprenant la fermeture de l'émetteur d'Europe1 grandes ondes j'ai une pensée attristée pour les fondateurs des radios privées au début du siècle passé: Radio Normandie, Le Poste Parisien et les autres pionniers qui se sont battus pour obtenir la liberté d'émettre. Je suis vraiment navré que cet idéal soit aujourd'hui galvaudé pour des raisons techniques ou économiques.
Un ancien combattant de la radio libre et indépendante.

59.Posté par Jean-Pierre Leguay le 05/01/2020 11:25
Mince, plus possible de capter Europe 1 dans ma campagne! Plus grand monde vous écoutait, encore moins dorénavant... "autosabordage"?

58.Posté par Guy le 05/01/2020 10:02
Bonjour,
La semaine dernière j'ai cru que mon poste de radio était en panne.
Impossible de trouver EUROPE 1, ni en G O ni en FM.
Cela fait plus de 15 ans que je prenais la météo et le journal du matin avant de partir au travail.
C' EST UNE GROSSE CONNERIE beaucoup de monde écoutait E1, C'EST SUICIDAIRE. De plus la FM ne passe pas ==> Terminé pour moi

57.Posté par Alain le 05/01/2020 07:17
C'était le seul moyen de vous retrouver tous les jours. A présent je ne peux plus vous suivre même en FM car vous êtes complètement brouillés par les autres stations. Adieu!!!

56.Posté par Bernard Chevalier le 04/01/2020 20:15
Arrêt brutal sans préavis.Sentiment d'abandon. Fidèle auditeur depuis 1956. Avec beaucoup de tristesse ...au revoir Europe1.

55.Posté par Francois Goutal le 04/01/2020 10:28
Vous vous êtes sabordés.
Je vous écoutais depuis salut le copains.
Quelle connerie avez-vous fait.
Votre audience est déjà en baisse et je peux vous dire que, grâce à cela, elle n est pas près de remonter.
De plus, quelle incorrection vis a vis de vos auditeurs. Même pas une annonce à l antenne.
Vous êtes au-dessous de tout.
Cele vient sûrement d une équipe de neo technocrates qui , d apres des sondages bidons( mais ça on en a l habitude depuis 2 ans) et de vagues histoires de coûts, ont décidé de couper les go. Eh bien, mauvais vent à vous.

54.Posté par Claude54 le 04/01/2020 10:24
Adieu Europe 1, depuis SLC, Pierre Bellmare, Francis Blanche et autre Coluche. Il reste RTL, car ici pas de FM et en voiture c était pratique pour capter Europe1 indépendamment des contraintes géographiques . Pour moi plus d'Europe1 en grandes ondes, plus d'Europe du tout, c'est un choix pour les dirigeants, c'est mon choix en tant qu'auditeur. Tout cela sans prévenir, quel manque de considération pour nous.

53.Posté par pradel le 04/01/2020 10:09
j'ai connu europe 1 en 1972 car j'habitais alors la suisse et et les grandes ondes étaient le seul moyen de capter la france . les g.o françaises passaient sans problème
de l'espagne jusqu'en allemagne de l'est alors que le système rds FM en voiture n'est
qu'une pure ânerie de laboratoire qui ne fonctionne pas . L'auditeur est victime de
la technocratie et de l'incompétence de petits jeunes qui croient savoir et n'ont aucune notion technique ou de bon sens . D'autre part , les postes de radios à piles
consomment beaucoup moins d'électricité en G.O qu'en FM car les ondes GO possèdent plus d'énergie . A l'émission on dépense plus mais à la réception beaucoup moins . Bien que beaucoup de vos journalistes aient eu une orientation
gaucho , politiquement correct , socialement responsable , lobotomisés par la dictature de la pensée c'est à dire sans grande personnalité , il y avait des émissions interessantes vers 13h30 14 h
avec ( chritophe grandes ondes latte ! , jacques pradel , le médiateur d'europe 1 . Roland perez ,
nicolas canteloup . je vous enterre donc dans les souvenirs du passé car je ne vois pas bien comment ecouter sans être coupé , europe 1 en voiture et il est clair que je ne vais pas me transférer sur une certaine radio G.O ou l'on n'entend que ce grand suffisant , grande gueule , méprisant ses interlocuteurs non conformes à ses idées politiques leur coupant la parole à chaque instant, hableur , vulgaire et insupportable.
Adieu Europe 1

52.Posté par Brigitte et Bernard le 04/01/2020 09:42
Auditeur dans l’ Yonne Depuis plus de 60 ans sur longues ondes car pas de FM stable ou possible à notre domicile.
Nous sommes scandalisés et tellement déçus de l’attitude de la direction d’Europe 1 pour ses auditeurs non connectés aux nouvelles technologies
Idem France Inter radio nationale.
B+B

51.Posté par Mania Kozyreff le 04/01/2020 08:33
Pourquoi aucune réaction de la part de Europe 1 à tous ces commentaires?

50.Posté par Mania Kozyreff le 04/01/2020 08:31
Tout comme Radio France, Europe 1, malgré son nom, devient une radio locale...

49.Posté par Akli le 04/01/2020 07:52
Bonjour,
c´est malheureux que l´émission d´une aussi grande chaîne de radio se termine ainsi, sans même pas avertir ses auditeurs!
Les grandes ondes ont une grande tradition en France. Elles ne servent pas seulement les auditeurs français mais aussi les auditeurs de tous les pays francophones.
Moi qui vous écoutais déjà depuis mon enfance en Kabylie et fidèlement depuis plus de trente ans en Allemagne, dois vous dire adieu!
Espérant que RTL et RMC resteront fidèles aux grandes ondes et ne laisseront pas leur sort à la merci du monde numérique de Google & Co.

48.Posté par Frederic Jans-Cooremans le 04/01/2020 04:33
En rentrant ce soir d'un voyage en France pour la St Sylvestre, je me remets à l'écoute des ondes longues.
Plus rien sur 183 KHz, fréquence de l'Europe 1.

Je recherche donc une explication et je tombe sur Wikipédia sur la terrible phrase suivante:
"Le 31 décembre 2019, Europe 1 cesse d'émettre sur les grandes ondes."

Il y a quelques années, à la même époque je savais que France Inter allais arrêté sur 162 KHz et je m'étais muni d'un récepteur OL afin d'entre les dernière minutes d'émission. J'étais alors, pour les mêmes raisons qu'évoqué plus haut, à Montpellier.
Pas une phrase, pas un mot n'a été prononcé avant la coupure du signal à 23h 59' 59".
C'est bien la fin d'une époque !
Je n'ai plus qu'RTL et accessoirement RMC à écouter sur ma bande favorite du BCL ici en Belgique.

Le dernier slogan d'Europe 1 était "écoute le monde changé".
Moi, je n'entends plus rien.

47.Posté par Ory Philippe le 03/01/2020 17:27
http://radioatlantic2000.free.fr/editorial

46.Posté par MICHEL QUIRIN le 03/01/2020 16:12
Europe 1 n'est plus une grande radio et vient de perdre un auditeur fidèle depuis 45 ans. Heureusement qu'il y a encore RTL et RMC.
En outre c'est une erreur stratégique de tout miser sur le numérique car les réseaux sont fragiles. Il suffit d'un virus et plus aucunes communications ! d'ailleurs toutes les armées modernes conservent des postes radio en analogique et forment toujours des opérateurs radio...au cas où.
Bien triste tout cela.

45.Posté par Patrice-Emmanuel SCHMITZ le 03/01/2020 15:37
Et voilà: plus d'Europe 1 en Belgique (près de Gembloux). Et moi qui, lassé des actualités belgo-belges, aimait entendre un autre son de cloche vers 05:30 (ou plus tard). Que faire? Existe-t-il une solution DAB? Autre chose? Que faire?

44.Posté par JD le 03/01/2020 14:37
Bonjour

La suppression des émissions sur les grandes ondes est une erreur en terme d'image car cela fait perdre à Europe1 son image de grande radio nationale audible partout. C'est une erreur technique car rien ne fonctionne bien avec Europe1. La FM dispose d'une couverture insuffisante, la DAB+ n'est pas opérationnelle...Bref ce n'est pas synchrone avec une suppression d'un mode national d'émission. Ensuite, Europe1 est un groupe de communication qui historiquement passe par les grandes ondes et s'en retire clandestinement. Il aurait au contraire fallu communiquer sur le sujet voire fêter les 60 ans de grandes ondes. Encore une erreur !

Tout est fait pour saborder cette radio. En réduire le coût certes, mais pourquoi ? On réduit les charges avant la revente, on tord les bilans pour améliorer la rentabilité ? C'est un très mauvais signal... Une sorte de pré-annonce du retrait du groupe Lagardère. Jean-Luc a tant fait pour Europe1 et Arnaud a tant fait contre cette radio...

Cette gestion consternante de la station, qui finalement est dans la lignée des journalistes gaspillés et virés, contribue à l'effondrement des audiences et pire à la fâcherie contre Europe1 parce que quelques communicants pensent que le numérique est devenu le support à privilégier, mais la radio n'a même pas les moyens de couvrir le territoire en émetteurs FM. Elle a même du fermer longtemps la Stéréo tant la couverture est insuffisante. Europe1 est devenu une radio sans moyens, avec des équipes éreintées, pressurisées et une logique de gestion désemparée. La fermeture de l'émetteur Grandes Ondes en est une triste illustration de plus. Pauvre radio !

1 ... « 2 3 4 5 6 7 8
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).