Delphine Ernotte future présidente de l’audiovisuel public ?

Rédigé par le Lundi 20 Août 2018 à 10:40 | modifié le Lundi 20 Août 2018 à 11:43



Un temps écartée, l’instauration d’une présidence commune à l’ensemble de l’audiovisuel public semble faire son chemin auprès de la ministre de la Culture. Le Présidente de France Télévisions pourrait prendre le leadership.


Delphine Ernotte pourrait diriger l'audiovisuel public / (Crédit : Paviot Tristan / France TV)
Delphine Ernotte pourrait diriger l'audiovisuel public / (Crédit : Paviot Tristan / France TV)

Le Figaro détaille les six défis de François Nyssen, la ministre de la Culture et de la Communication en cette rentrée. Parmi les dossiers chauds, la réforme de l’audiovisuel public qui sera présentée en fin d’année. Plusieurs mesures chocs ont déjà filtré comme la suppression des chaines France Ô et France 4 ainsi que des mesures d’économies touchant essentiellement France Télévisions, et dans une moindre mesure, Radio France (à hauteur de 20 millions d'euros).
L’instauration d’une présidence commune pour chapeauter France Télévisions, Radio France, l’INA et France Médias Monde semble tenir la corde.

Le CSA perdrait la désignation des présidents

Le quotidien révèle que "l’idée n’avait pas les faveurs de Françoise Nyssen, au départ, celle-ci craignant un "meccano institutionnel". Finalement, Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions, pourrait prendre le leadership avec comme principale partenaire, Sibyle Veil, PDG de Radio France. Chaque entreprise devrait conserver un conseil d’administration propre et désigner ses propres dirigeants. Le CSA perdrait ainsi cette compétence.


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 15:13 Le public du SATIS choisit BCE