La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

DAB+ : le point sur le déploiement en Europe

Rédigé par le Mardi 15 Octobre 2019 à 07:38 | modifié le Mardi 15 Octobre 2019 à 07:38



Alors que le CSA propose aux radios de lancer le DAB+ dans 40 zones supplémentaires et que le WorldDAB tiendra son Assemblée générale les 5 et 6 novembre prochains à Bruxelles, le déploiement du DAB+ se poursuit aux quatre coins de l'Europe.


DAB+ : le point sur le déploiement en Europe

Le DAB+ continue de se déployer en France, avec les démarrages ce 1er octobre de Rouen et du Havre. En Suisse, l’Ofcom a confirmé que 2024 verra la fin de la FM. Plus de 40 fabricants de récepteurs étaient présent à l’IFA à Berlin. Plus de 250 000 visiteurs de 100 pays sont venus à l’IFA. L’autorité des média allemande a profité de l’IFA pour publier son rapport annuel sur la numérisation de l’audio. Le DAB+ a fait un bond en avant au même titre que la radio IP avec les enceintes connectées. 22.7% des foyers sont équipés (+33%) et un taux d’écoute de 18.4%.
En Norvège, le taux d’écoute de la radio (88% d’écoute par semaine) a rattrapé le niveau d’avant arrêt de la FM (lire également ICI).

Et l’Espagne dans tout ça ? Avec l’adoption de l’EECC qui imposera à tous les véhicules neufs d’intégrer le DAB+ d’ici le 21 décembre 2020, la question du déploiement du DAB+ devient prégnante.  Enfin, en Autriche, la part de marché des récepteurs DAB+ dépassait déjà 32% au premier trimestre 2019.


Nos voisins tunisiens ont organisé une conférence sur le DAB+ à Tunis ce 10 octobre dernier dans les locaux de l’ASBU (Arab States Broadcasting Union). Intitulé "Promouvoir les services DAB+ et les récepteurs", cet atelier a réuni des représentants du ministère tunisien de la Communication, du ministère du Commerce, de l'opérateur du réseau de diffusion nationale en Tunisie, de l'Office national de la télédiffusion (ONT), ainsi que des représentants du régulateur audiovisuel. Le WorldDAB a pu partager l’expérience italienne du déploiement du DAB+ et couvrir l’importance de la collaboration entre les différents acteurs pour déployer et promouvoir le DAB+. Plusieurs représentants d’autres pays membres de l’ASBU, dont le Koweït, étaient présents. La volonté d’avancer sur le déploiement du DAB+ est claire, la question de la promotion est centrale ainsi que celle de l’intégration dans les véhicules ou le coût des récepteurs. Pour rappel, un Mux, avec 18 services DAB+ sont disponibles en Tunisie et couvrent 51% de la population.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Rui Gabriel Ramos Cleto le 16/10/2019 21:32
Il faut aussi parler du Portugal, où cette technologie (DAB) fonctionnait déjà jusqu'en 2011, mais qui, en raison du manque de récepteurs et de communication avec la population, a été désactivée en 2011. Ce mode de diffusion de la radio est désormais "gelé" et aucune tentative n'a été faite à mettre en œuvre. Le Portugal est en train de devenir une île au milieu du reste de l'Europe où la mise en oeuvre de DAB + se déroule à un rythme impressionnant.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 13 Décembre 2019 - 15:30 L'audience des radios aux Antilles

Vendredi 13 Décembre 2019 - 12:25 Un podcast d'investigation pour Binge Audio