La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias

CSA : la représentation des femmes à la radio

Rédigé par le Vendredi 8 Mars 2019 à 10:20 | modifié le Vendredi 8 Mars 2019 à 10:21



Selon le Conseil supérieur de l'audiovisuel et contrairement à la télévision, le taux de présentatrices à la radio a augmenté en 2018 de deux points par rapport à l’exercice précédent. Toutefois, celui-ci reste nettement inférieur à celui de la télévision (39 % contre 52 %).



Le taux de présentatrices sur les radios généralistes publiques (France Culture, France Info, France Inter, France Musique et RFI) est toujours plus important que celui des chaînes privées (Europe 1, RMC et RTL), même si l’écart diminue : 43% (+3 points) contre 38% (+4 points). Parmi les radios généralistes publiques, le Conseil a salué la progression importante des taux de présentatrices de France Info (27%, soit +8 points), de France Musique (57%, soit +8 points) et de RFI (45%, soit +3 points). S’agissant de RFI, il faut rappeler que France Médias Monde s’est engagé, à ce que cette proportion, en 2018, soit comprise entre 44 et 45% sur toute l’année ; ces engagements ont été respectés puisqu’à l’année, RFI compte 44% de présentatrices. En 2019, le groupe s’est fixé l’objectif d’atteindre des proportions de 44 à 46% de présentatrices.


Concernant les radios généralistes privées, RTL et RMC présentent les hausses de taux de présentatrices les plus importantes, respectivement +9 points (41%) et +3 points (20%).
Sur les radios musicales (Fip, Fun radio, Mouv’, Nostalgie, NRJ et Virgin), le taux de présentatrices a baissé de deux points par rapport à l’exercice précédent (31% vs. 33%). Comme en 2017, Fip compte le taux le plus élevé avec 89 % de présentatrices et Mouv’, le taux le plus bas avec 23% de présentatrices. Concernant Mouv’, le Conseil a relevé les efforts fournis par la station pour faire progresser ce taux (+15 points par rapport à l’exercice précédent).

Un taux de femmes journalistes supérieur ou égal à 40%

La catégorie "journaliste/chroniqueur" est la seule pour laquelle la radio présente un taux de femmes supérieur à celui de la télévision (39% vs. 37%). À noter néanmoins que par rapport à l’exercice précédent, ce taux a baissé de deux points. En 2017, les radios généralistes publiques et privées présentaient le même taux de femmes journalistes (41%). Or en 2018, si ce taux est stable pour le service public (41%), il est en forte baisse pour le secteur privé (34%, soit -7 points). Sur les radios généralistes privées, la proportion de femmes journalistes la moins élevée est celle de RMC (19% soit -1 point par rapport à 2017) mais les baisses les plus fortes sont enregistrées par RTL (31% soit -11 points) et Europe 1 (44% soit -8 points).
Le Conseil relève avec satisfaction que quatre des cinq radios généralistes publiques présentent un taux de femmes journalistes supérieur ou égal à 40% : France Culture (47%), France Inter (46%), France Musique (44 %), et RFI (40%) ; seule France Info présente un taux inférieur à cette barre (36% soit -2 points par rapport à 2017).
Concernant les radios musicales, le taux de femmes journalistes est de 36% (vs. 35 % en 2017) ; Fip compte le taux le plus élevé avec 43% et Virgin Radio le taux le plus bas avec seulement 24 % de femmes journalistes (vs. 19% en 2017).

Le rapport du CSA est accessible ICI.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >