Audiovisuel public : "que plus une tête ne dépasse !"

Rédigé par le Vendredi 16 Février 2018 à 08:00 | modifié le Jeudi 15 Février 2018 à 17:26



Le SNJ a pris note avec étonnement de la fin inopinée du mandat de Marie-Christine Saragosse, PDG de France Médias Monde (FMM), suite à un imbroglio administratif surréaliste. RFI, France 24 et MCD se retrouvent dans une situation inédite : "il n’y a plus de pilote dans l’avion" souligne le syndicat.


Le SNJ s’interroge sur le calendrier de cette fin de mandat abrupte, alors que l’ensemble de l’audiovisuel public est amené à subir, très bientôt, de profondes transformations par la seule volonté du Président de la République.
"Radio France fait aussi figure de canard sans tête, tandis que la PDG de France Télévisions apparait clairement fragilisé" souligne le syndicat. Pour autant, "il n’appartient pas aux syndicats de se prononcer sur l’avenir des dirigeants de l’audiovisuel public, théoriquement nommé"s par le Conseil supérieur de l’audiovisuel".

Cependant, le SNJ met en garde les tutelles : "la politique de la terre brûlée ne peut tenir lieu de réforme et l’avenir de l’audiovisuel public ne peut se décider dans le secret des cabinets ministériels, avec des dirigeants aux ordres : cela s’appelle l’ORTF, et nous avons déjà donné".
Le SNJ demande au gouvernement de suspendre les négociations en cours sur l'audiovisuel public, dans l'attente de la nomination de dirigeants légitimes pour les entreprises concernées.
 


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Septembre 2018 - 09:24 Steeven Glo rejoint Yukan