126 000 Radio : tout ça pour ça…

Mercredi 13 Juillet 2016



Franchement, il est temps que cette saison se termine. D’abord parce que beaucoup de professionnels sont fatigués et, surtout, parce que celle-ci tire sa révérence dans la douleur suite au FunGate, une histoire abracadabrantesque comme rarement la radio en avait connu. Ce matin, tout le monde défend son bout de gras. Enfin… dans une relative discrétion.


Vous connaissiez le FunGate et bien il faudra aussi désormais composer avec le RFMGate. Ce matin, Médiamétrie met également en avant ces "10 messages d’un animateur de la matinale de RFM entre le 1er décembre 2015 et le 2 juin 2016, incitant directement à répondre à Médiamétrie, dont 4 demandant aux auditeurs de fausser leurs déclarations s’ils étaient interviewés par l’Institut".
Alors quoi ? L’institut le dit clairement : "RFM a enfreint la clause (…) de son contrat avec Médiamétrie. Après avoir effectué une analyse approfondie". Mais pourtant, dans ce cas : "Médiamétrie n’a établi aucune corrélation entre la diffusion des messages par RFM et l’évolution de son audience. Médiamétrie a décidé de maintenir RFM dans la publication des résultats de la 126 000 Radio". Et dire qu’il y a quelques semaines, c’est aussi Lagardère Active qui avait porté l’estocade…

Plus de baisses que de hausses

Alors oui, cette 126 000 est "particulière". Quoique, ce ne soit peut-être pas forcément le mot qui convienne… Comme Fun Radio est actuellement au piquet, Médiamétrie ne publie pas ses audiences. Elle est punie.
Chez les Généralistes, tout le monde accuse une baisse. Seules RTL (à 12.2 contre 12.0) et France Inter (à 10.7 contre 9.7) sont en hausse, RTL reprenant d’ailleurs la place convoitée de première radio de France avec 12.9 de PDA et 2h25 de DEA. Qui dit mieux ? Personne.
Chez les Musicales, mêmes causes et mêmes effets, toutes les radios voient leurs scores à la baisse, sauf Virgin Radio qui atteint les 5 points et la discrète MFM Radio qui joue la carte de la stabilité à 1 point. Nette domination de NRJ à 10.8 contre 11.7 il y a un an.
Chez les Thématiques, France Culture, France Info et France Musique enregistrent une légère hausse alors que Radio Classique est en baisse. Les Indés Radios (132 stations) perdent plus d’un point en un an et les Associatives (560 stations) jouent, elles aussi, la carte de la stabilité.

ça a fait pschitt

Si on ne connaît pas les audiences de Fun Radio, on peut parier que la Musicale de RTL Group aura probablement bénéficié indirectement de cette couverture médiatique. Ce "scandale", ainsi qualifié il y a quelques semaines, s'apparente désormais à une sorte de pétard mouillé. Un emballement qui n'aura eu d'utilité que celle d'évoquer l'avenir de la méthode déclarative de Médiamétrie. Un avenir qui semble aujourd'hui bien compromis.
Morale de l’histoire ? "Quand on veut grimper au cocotier, il faut avoir le cul propre". Pour certains, les vacances s’annoncent beaucoup plus longues que prévu…


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >