La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Record absolu en Part d’Audience pour Les Indés Radios

Rédigé par le Mercredi 19 Novembre 2014 à 09:00 | modifié le Jeudi 20 Novembre 2014 à 09:15



Avec 8 418 000 auditeurs quotidiens et une part d’audience de 12,1%, les 127 radios locales, régionales et thématiques qui composent Les Indés Radios frappent un grand coup lors de cette rentrée et constituent plus que jamais "la première audience de France". 12,1%, de PDA est tout simplement un record historique pour Les Indés Radios, cette part d’audience progresse de 0,9 point sur 1 an et de 0,2 point sur une vague.


La progression de l’audience des Indés Radios s’accomplit dans un contexte plutôt morose pour le média.
Sur 1 an, la part d’audience des radios généralistes baisse de -1,2 point (41.7%), celle des radios musicales nationales reste tout juste stable à -0,2% (30.9%).
A contrario, l’agrégat des programmes locaux se renforce d'un point (15.7%) suivi par l’agrégat des radios thématiques qui progresse de 0.6 point (8.4%).
Pour Les Indés Radios "la proximité est l’ingrédient qui fait toute la différence".

Le Groupement rappelle qu'en disposant "de moins de fréquences, de moins de communication, de moins de stars, les radios indépendantes réalisent des scores d’audience favorables de façon tendancielle. C’est bien une histoire particulière qui s’est construite avec les Français. La proximité est le principal élément de différenciation avec les formats nationaux. Comment ne pas en déduire qu’elle soit le moteur de notre audience ?"

Jean-Eric Valli veut poursuivre la "Success Story" des Indés Radios
Jean-Eric Valli veut poursuivre la "Success Story" des Indés Radios

Convaincus par la RNT

"Les chiffres d’audience du média prouvent que la RNT doit se mettre en place maintenant. La radio doit renforcer son attractivité" indiquent ce matin Les Indés Radios. "Avec plus de 8 français sur 10 chaque jour à son écoute la radio est un média incontournable dans la vie de nos concitoyens. Cependant ne nous voilons pas la face, le média est naturellement impacté par l’explosion des nouvelles offres de divertissement et d’info, une érosion de l’assiduité qui touche en particulier les + jeunes. Comment réagir à cette situation qui pourrait devenir à l’avenir un frein sérieux ? Nous sommes convaincus qu’une partie de la réponse se trouve dans le déploiement de la RNT".


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Décembre 2014 - 09:00 France Info s'intéresse à la 126 000