La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

       





Total Remote : les bonnes ondes du télétravail

Rédigé par le Jeudi 29 Octobre 2020 à 09:25 | modifié le Jeudi 29 Octobre 2020 à 09:25



Prêt à faire le grand saut ? Momentanément ou durablement, le télétravail semble s'imposer progressivement dans les esprits. La crise sanitaire a prouvé que les professionnels de la radio ont su très rapidement s'adapter. À condition d'avoir les bons outils et surtout… le bon esprit.


Le télétravail à ses amis et ses détracteurs. Pour autant, il semble progressivement s’installer y compris dans le monde de la radio comme ici avec Isabelle Millet d’Europe 1 pendant le confinement.
Le télétravail à ses amis et ses détracteurs. Pour autant, il semble progressivement s’installer y compris dans le monde de la radio comme ici avec Isabelle Millet d’Europe 1 pendant le confinement.

La philosophie
Face à soi-même, le télétravail rime toujours avec solitude. Pas d'émulation collective possible : tout repose sur votre savoir-faire et votre motivation. Pour paraphraser Michel Déon, on peut aisément affirmer que le télétravail n'est pas un acte facile. Il exige un engagement, de la solitude, de l'attention, de la curiosité, une disposition d'esprit. Ce que l'on peut faire en une fraction de seconde grâce à l'appui de ses collègues demande bien souvent  davantage de temps, une fois seul devant son écran…


Le lieu
Presque toujours au domicile. Et c'est bien là aussi un des problèmes de ce que l'on appelle le télétravail : maintenir les frontières entre une vie professionnelle et une vie familiale. Difficile de cloisonner les deux sur le court terme. Pour celles et ceux qui n'y arrivent pas, les espaces de coworking peuvent parfois être une solution… Le must étant quand même de disposer d'un bureau en dehors de son habitation, souvent dans son jardin, afin d'y recréer un espace professionnel délimité.

L’ergonomie
Impossible de travailler sur le coin de la table de la cuisine ou affalé dans son canapé. Une pièce dédiée est le minimum requis, pièce que l’on rendra hermétique à la pollution sonore extérieure. On s’assurera aussi de prioriser le confort de son nouvel espace : l’assise, le plan de travail, les rangements et classements à proximité… Un investissement peu onéreux mais impératif, surtout si le télétravail doit s’inscrire dans la durée. Autrement dit, une pièce pensée pour le télétravail.

Les outils
Un PC exclusivement et seulement dédié aux enregistrements. C'est la règle. L'ordinateur ne motorise qu'un seul logiciel : celui qui permet d'enregistrer et de monter vos interventions. Vous pouvez monter rapidement un studio avec un SM7, un bras articulé, un DBX, une carte son… Pour le reste, investissez dans un second PC dédié uniquement à la réception et à l'envoi de vos fichiers, à vos recherches sur le net… Privilégiez les back-up et avec une connexion internet ou une clé 4G, il est désormais possible, y compris depuis la campagne profonde, de télétravailler…

Le relationnel
Ce n'est pas parce que l'on est télétravailleur qu'il faut vivre comme un ermite et se tenir à l'écart de la civilisation. Le télétravail est une opportunité pour gagner du temps et donc rééquilibrer votre relationnel professionnel. Accordez-vous une journée par semaine pour aller au contact de vos clients ou de votre entreprise afin de humer l'air du temps et de prendre le pouls de l'état d'esprit des uns et des autres… Parce que rien ne remplacera une poignée de main ou un face-à-face.
"Ce n’est pas parce que l’on est télétravailleur qu’il faut vivre comme un ermite et se tenir à l’écart de la civilisation."

La liberté
Quand cela est possible, vous pouvez demander à votre employeur de télétravailler un ou plusieurs jours par semaine à condition que celui-ci mette à votre disposition les outils nécessaires. Si vous faites le choix de quitter le monde protecteur du salariat, vous gagnerez en liberté mais perdrez en efficacité. Qu’il soit temporaire ou permanent, il vous met toujours en face de vos responsabilités et de vos choix.

À plusieurs, c’est encore mieux

Les outils collaboratifs sont nombreux et désormais facilement accessibles. Google Drive ou Trello pour le suivi des dossiers en cours, Dropbox pour le stockage, Zoom ou Teams pour les visioconférences, iMessage ou WhatsApp pour le tchat… Si vous en avez la possibilité, envisagez l’achat de ces outils et non pas une seule utilisation gratuite qui s’avère souvent très limitée. Et pour ne pas perdre inutilement du temps, ayez toujours près de vous un fichier non dématérialisé de l’ensemble de vos codes d’accès et mots de passe. Un bon télétravailleur est d’abord un travailleur bien organisé !


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >