Si la pub radio était plus intelligente, on en vendrait encore plus €



L’influence du Net

Le plus gros vendeur de pub de la planète, Google, reconnaît que plus de la moitié de ses 55 milliards de $ de publicités vendues ne sont jamais vues par les internautes. C’est assez exceptionnel qu’un support leader sur son marché affirme qu’il vend du vent. Mais au moins Google le mesure, l’avoue, l’analyse et explique comment améliorer la visibilité des publicités en ligne dans une étude détaillée.
 
Internet contribue à éduquer les annonceurs à une meilleure analyse des retours et donc à une réflexion stratégique plus affûtée. La radio, elle, préfère faire l’autruche en se disant que la mesure des retours n’est pas tangible. Ça marche puisque les annonceurs continuent à acheter de la pub radio. Pourquoi se compliquer la vie ? Justement parce que les temps changent. Pas besoin de vous faire une caricature… Mais quelle radio locale saurait avouer que la majeure partie de ses campagnes vendues en floating ont peu de chances d’être efficaces ? Le savent-elles seulement ?
 
Accès payant
Si la pub radio était plus intelligente, on en vendrait encore plus
Rédigé le Dimanche 1 Février 2015