Radio associative : mission impossible ? €



Jean-Yves Breteau, président de la CNRA, veut que l'on se souvienne que la radio associative représente une force avec laquelle il faut compter.
Jean-Yves Breteau, président de la CNRA, veut que l'on se souvienne que la radio associative représente une force avec laquelle il faut compter.
Jean-Yves Breteau est depuis juillet 2014 le président de la Confédération Nationale des Radios Associatives. Ce congrès de la CNRA, il le veut passionné et militant. "Le congrès de la CNRA est un congrès républicain ! Nous sommes nombreux et très différents à la CNRA, mais nous sommes tous des passionnés de ce média magique qu’est la radio."
 
Un média qu’il faut défendre, et notamment sous sa forme associative. Car la radio associative est bien vivante en France. Elle compte près de 600 stations en métropole, elle est le premier employeur de la radiodiffusion française, elle plante ses émetteurs dans des zones où rien d’autre ne pourrait pousser, faute de marché publicitaire. Et en prime, la radio associative assure de vraies missions d’éducation populaire, assume à elle seule une mission fondamentale de communication sociale de proximité, elle fait dialoguer les générations entre elles, et elle est même souvent la seule à tendre son micro devant les élus locaux.
 
Accès payant
Radio associative : mission impossible ?
Rédigé le Vendredi 1 Mai 2015