RADIO : regardons le monde en face €



La nouveauté, en revanche, vient de la génération des digital natives, qui ne s'embarrassent pas du passé centenaire de notre média. Bien au contraire, ils appuient sur "fast forward" (euh, c'est quoi, ça ?) et envisagent directement le paysage audio de demain. Et lors des discussions avec ces intelligences qui ne pensent que numérique, force est de constater qu'ils imaginent déjà le futur avec beaucoup plus d'acuité que n'importe lequel d'entre nous. Sortons donc la carte humilité !
 
J'en ai entendu m'expliquer doctement, par exemple, que "bon, les flux musicaux seront gérés par les streamers, les radios se concentreront sur les contenus parlés, d'info, ludiques, etc., genre morning, lesquels contenus seront aussi diffusés sur des canaux vidéo. J'ai bon ?" Wow ! Oui, ça peut finir comme ça... ou pas. Mais si les futurs patrons de radios que sont ces gamins ont déjà conceptualisé ce futur-là, il y a de fortes chances qu'ils le mettent en place un beau jour, dans peu de temps.
Accès payant
RADIO : regardons le monde en face
Rédigé le Dimanche 8 Mars 2015