Norvège : l'arrêt de la FM n'a pas impacté les audiences

Rédigé par le Lundi 18 Septembre 2017 à 07:23 | modifié le Lundi 18 Septembre 2017 à 07:25



L’audience radio atteint les mêmes niveaux qu’avant le démarrage de l’arrêt de la FM en janvier 2017. Les premières régions norvégiennes ayant effectué la transition FM vers le numérique montrent déjà de solides niveaux d’audience.


La radio norvégienne est en cours de transition de la radio analogique vers la radio numérique en cette année 2017. Le changement vers la radio numérique a lieu région après région. Dans le comté de Nordland, la première zone dans laquelle la radio nationale a cessé de diffuser en FM, les chiffres d'audience atteignent maintenant le même niveau qu’en 2016. 64,2% des résidents de Nordland ont écouté la radio au deuxième trimestre, contre 64,8% au deuxième trimestre de l'année précédente.
"Les chiffres ne sont pas sujets à interprétation, les auditeurs norvégiens ont des comportements d’écoute de la radio très ancrés. Les habitants du Nordland utilisent maintenant des radios numériques et ont rejoint l'ère du numérique. C’est en tout point conforme avec les attentes de Kantar TNS avant l’arrêt de la FM et c’est également ce que l'on attend pour le reste du pays dès l'année prochaine" a expliqué Ole Jørgen Torvmark, PDG de Digital Radio Norway.

Une audience qui reste stable

Les chiffres d'audience totaux de la radiodiffusion en Norvège enregistrent un taux d’écoute plus élevé qu’attendu pour cette première année d’arrêt de la diffusion des émissions nationales en FM. Les derniers chiffres de cette année montrent que 64,1 pourcent des Norvégiens écoutent la radio tous les jours, à comparer aux 67.1% de la même période l’an dernier. "Ce sont des chiffres solides suite à la plus grande conversion que la radio norvégienne ait connue. Avant le changement de méthode de diffusion de la radio, une diminution temporaire de l'écoute avait été anticipée, afin de donner aux auditeurs le temps de faire la transition. La baisse est moins accentuée que prévu" a rappelé Ole Jørgen Torvmark. Les Norvégiens passent 81 minutes à écouter la radio tous les jours, selon l'enquête radio officielle de Kantar TNS.

La numérisation a augmenté la concurrence

Dans les zones où la radio numérique a supplanté la FM, l'écoute se maintient un niveau stable et élevé. Les radios commerciales marchent bien dans toutes les zones numérisées, les radios locales ont connu soit une baisse, soit une augmentation et les radios du service public, NRK, ont enregistré une baisse du nombre d’auditeurs. "En FM, NRK avait trois des cinq réseaux nationaux. La numérisation a augmenté la concurrence, et cela se reflète dans les chiffres. NRK a également ouvert la voie et a éteint ses émetteurs FM plus tôt que ses concurrents dans de nombreuses régions. Cette tendance était attendue et est également souhaitable. En proposant un ensemble plus large de stations, nous rendons la radio plus pertinente pour le futur. Je suis convaincu que NRK Radio sera aussi importante dans les années à venir que ce fut le cas dans le passé" a analysé Jon Branæs, responsable Radio à NRK.

Croissance des radios commerciales

Les radios commerciales ont également connu une croissance notable du marché de la publicité au deuxième trimestre. Selon le Département des statistiques de la publicité et des médias (IRM), 369 milliards de couronnes norvégiennes ont été vendues en publicité radiophonique à ce jour en 2017, soit une hausse de 1,4% par rapport au premier trimestre. La radio est l'un des rares canaux publicitaires norvégiens qui enregistre une croissance. Le chiffre d’affaire de la publicité pour les journaux, la télévision ou le marketing direct a baissé. "Avec un chiffre d'affaires de la radio commerciale qui se porte bien, même en cette année d'extinction de la FM, nous confirmons la force de la radio en tant que canal publicitaire. Enfin et surtout, nous voyons à quel point la numérisation de la radio a bien fonctionné" a ajouté Kenneth Andresen, Responsable Radio et PDG du groupe P4.

Une coirssance pour les plus petites radios

Les mesures officielles de l'audience de radio montrent également que les stations plus petites ont progressé au détriment des stations qui composaient auparavant l'offre de radio nationale en FM. Autrement dit, les stations les plus importantes baissent, tandis que de nouvelles stations s’installent. "La transition vers la radio numérique change les habitudes d'écoute. Les nouveaux services de radio comprennent 30 stations nationales, dont 25 sont des nouveaux venus grâce aux nouveaux réseaux DAB. D’ors et déjà, près d'un tiers de l'écoute, est captée par ces nouveaux services" a annoncé Torvmark. Les radios NRK P1 +, P5 Hits et Radio Rock enregistrent  d'ailleurs la plus forte progression. "Nous voyons clairement que les auditeurs augmentent leur temps d'écoute sur les petites stations lorsqu'ils passent de la FM à la radio numérique. Il est gratifiant de voir que tant de stations de niche ont gagné en visibilité et en perspective" analyse Lasse Kokvik, responsable Radio et PDG à Bauer Media.

84% des ménages équipés en DAB

Le nouveau sondage sur la radio numérique, publié le 15 septembre, montre que les auditeurs norvégiens choisissent avant tout la radio DAB lors de la transition vers la radio numérique. 84% des ménages disposent maintenant d'une ou de plusieurs radios DAB, ce qui correspond à environ 4.75 millions de radios DAB au total. Parmi toutes ces radios, 1.25 millions de radios DAB ont été intégrées dans les véhicules. "Nous enregistrons une croissance de la présence du DAB dans les voitures avec environ 200 000 radios équipées en plus depuis le mois de mai, ce qui est un bon développement. Simultanément, nous nous attendons à ce que beaucoup de personnes attendent l’arrêt de la FM pour mettre leur voiture à niveau" informe Torvmark.

En chiffres

Les radios DAB sont utilisées quotidiennement par 1.9 million de personnes, ce qui correspond à 72% des auditeurs de radio et est de loin la plateforme radio principale. 24% utilisent Internet et 13% utilisent la télévision pour écouter de la radio. La FM est encore écoutée par 37% des auditeurs. Les chiffres tiennent compte de l'écoute sur plusieurs plateformes. Après 2017, les auditeurs de radio norvégiens ne pourront accéder aux émissions de radio nationales que numériquement.
La Norvège compte 30 radios nationales en DAB, pour 5 radios nationales en FM. L'arrêt de la FM a commencé dans le Nordland le 11 janvier dernier et se terminera à Troms et Finnmark le 13 décembre 2017.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Septembre 2018 - 09:24 Steeven Glo rejoint Yukan

Mardi 25 Septembre 2018 - 09:00 Inscrivez-vous au webinar Radio 2.0 Media Data