La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Monsieur Radio chasse les absurdités radiophoniques

Rédigé par le Mercredi 31 Octobre 2018 à 12:33 | modifié le Mercredi 31 Octobre 2018 à 12:35



Ce mois-ci, Monsieur radio a sorti sa gibecière. Il est parti à la chasse aux absurdités que l'on rencontre dans notre monde radiophonique. À l'affût, notre chasseur d'ondes n'a pas tardé à débusquer quelques spécimens surprenants, mais qui passent pourtant inaperçus la plupart du temps. Un tableau de chasse forcément loin d'être exhaustif…



Skyrock : le rap a supplanté le rock
La station de Pierre Bellanger porte bien mal son nom. En septembre dernier, Skyrock a diffusé 0% de musique pop-rock contre 77% de rap selon Yacast. Difficile pourtant d’imaginer un changement de nom qui permettrait à Skyrock d’être en adéquation avec sa programmation musicale en devenant… Skyrap.
 
Audiences : redescendons sur terre
En fin de saison dernière, RTL, première radio de France, réalisait 11,8% d’audience cumulée, soit 6 381 000 d’auditeurs. Comme la population française des 13 ans et plus représente 54 287 000 personnes, RTL n’est donc écoutée que par seulement 11% des Français.
 
Podcasts : la majorité des podcasts n’en sont pas
Jetez un coup d’œil, par exemple, au classement proposé par Apple Podcast. En haut du tableau, vous y trouverez beaucoup plus d’émissions diffusées et produites originellement pour la radio que de pures créations sonores, réalisées par quelques loups solitaires, non destinées au marché radiophonique.

NRJ : Hit Music not Only
NRJ tient-elle toujours sa promesse qui s’articule autour de son célèbre slogan Hit Music Only ? Pas vraiment… En cette rentrée, la musique n’occupait que 48% du temps d’antenne sur une journée. La musique sur NRJ est seulement présente de 9h30 à 17h, puis dès 3h le matin.
 
Fréquences : le nombre ne fait pas l’audience
Avec 567 radios, les stations de catégorie A ne génèrent que 2,2% d’audience cumulée. Pas mieux pour France Musique qui réalise 1,6% d’audience cumulée avec plus de… 500 fréquences en France. On vous laisse calculer l’audience par émetteur.
 
RTL, RMC, Sud Radio… très parisiennes
Que reste-t-il de l’ADN historique de ces stations jadis luxembourgeoise, monégasque et toulousaine ? Au fil des années, toutes ont migré vers la capitale en délaissant ce qui faisait, à leurs débuts, leurs spécificités : un attachement à un territoire.
 
La force du nombre ne réjouit que le peureux
Du directeur au régisseur, une locale de France Bleu compterait, en moyenne, 30 collaborateurs pour produire 12 heures de programmes locaux. Une seule émission nécessite la présence de 4 collaborateurs (même en local) : un animateur, un journaliste, un technicien-réalisateur et une chargée d’accueil.

Monsieur Radio
Si Monsieur Radio travaille "dans" la radio depuis de très nombreuses années, il a néanmoins gardé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 31 Octobre 2018 - 12:47 "Un match de foot sans mi-temps" €

Mercredi 31 Octobre 2018 - 12:46 Le Salon de la Radio 2019, nouvelle définition