La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Marie-Christine Saragosse n'est plus présidente de France Médias Monde

Rédigé par le Mercredi 14 Février 2018 à 08:38 | modifié le Mercredi 14 Février 2018 à 08:43



Une situation ubuesque, presque incroyable. Depuis hier, Marie-Christine Saragosse n'est plus présidente France Médias Monde. La dirigeante du groupe public (RFI, Frannce 24 et Monte Carlo Doualiya) a oublié de déclarer, dans les délais, son patrimoine à la Haute Autorité de la vie publique.


Marie-Christine Saragosse, patronne de France Médias Monde, au dernier Salon de la Radio @ Serge Surpin / La Lettre Pro
Marie-Christine Saragosse, patronne de France Médias Monde, au dernier Salon de la Radio @ Serge Surpin / La Lettre Pro

"C’est difficile à croire mais je ne suis plus présidente de France Médias Monde : la Haute Autorité de la vie publique a annulé mon mandat parce que je n’ai pas fait ma déclaration de patrimoine et d’intérêt dans les délais", explique-t-elle au Monde. "Mais on ne me l’a pas demandée comme lors de mes mandats précédents, les dispositions ont changé et je ne le savais pas... On ne m’a jamais contactée depuis ma reconduction en octobre 2017". En cas d’annulation de sa nomination, l’intéressé peut éventuellement alors être renommé. Mais pour la présidente de France Médias Monde, cela implique en principe de relancer une procédure du CSA. Or, ce processus dure au minimum deux mois. Lors de sa reconduction, en 2017, Mme Saragosse, bien en place depuis cinq ans, avait été la seule candidate" précise le quotidien.

"Chères toutes et tous, j'ai appris aujourd'hui, avec stupéfaction, que mon mandat de Présidente-directrice générale de France Médias Monde était tombé" a notamment écrit Marie-Christine Saragosse, dans un mail adressé aux salariés. "J’ignorais que la procédure avait changé et que c'était de ma propre initiative que je devais désormais accomplir ces actes en ligne, et j’attendais donc en toute bonne foi d’être saisie".
"Le CSA, chargé des nominations des patrons de l'audiovisuel public, doit justement se réunir ce mercredi 14 février. À l'origine, il devait statuer sur la procédure de nomination du président de Radio France, groupe lui aussi sans direction depuis la révocation de Mathieu Gallet, il y a quelques semaines. Nul doute que la question de France Médias Monde s'invitera à l'ordre du jour" indique pour sa part RFI.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >