La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

       





Le MAG 121 - La radio entre en résistance

Rédigé par le Mercredi 8 Avril 2020 à 08:05 | modifié le Lundi 20 Juillet 2020 à 16:45



Si la radio a prouvé ces derniers jours toute sa capacité à réagir malgré le confinement, grâce notamment à des dispositifs techniques de télétravail, le reste de l'industrie est à la peine et tente de s'adapter tant bien que mal à une crise inédite et qui laissera probablement des blessures profondes, notamment sur le plan financier. Panorama de quelques entreprises emblématiques de notre secteur …



Nous avons activé dès le 13 mars notre plan de continuité d'activité, et ce, jusqu'à nouvel ordre", explique Raphaël Eyraud qui dirige towerCast. Le diffuseur a voulu répondre à deux enjeux : la protection des collaborateurs et le maintien de la continuité des services qu'ils opèrent pour l'ensemble de leurs clients radio et TV. "Les équipes d'exploitation régions déjà organisées en cycles focalisent leurs interventions sur le curatif. Le travail du centre de supervision a été organisé sur deux sites distincts avec deux équipes différentes. L'essentiel des services fonctionne en télétravail." Forcément, les mesures prises par towerCast peuvent être modifiées selon les évolutions de la situation et les décisions gouvernementales.

Chez RCS Europe, durant cette période difficile, l'entreprise a tout mis en œuvre pour assurer une continuité de service sans dégradation tout en étant dans son intégralité en télétravail : "Notre support reste ouvert et c'est totalement transparent pour les clients", souligne Lionel Guiffant. Justement, les clients sont forcément tous très contents de pouvoir utiliser les outils de la gamme 2Go, que ce soit pour le Zetta2Go ou le Selector2Go : "La très grande majorité des clients Zetta utilise Zetta2Go pour réaliser les voice tracks en conditions réelles à partir de n'importe quels lieu et plateforme informatique et peut produire un programme non dégradé à tout moment ; Zetta2Go offre aussi la possibilité de prendre en main le diffuseur d'antenne de façon totalement transparente et d'avoir 100% des outils disponibles et donc une continuité d'antenne parfaite tout en respectant le confinement."

Pour aider au mieux ses clients, RCS Europe a créé une chaîne YouTube avec de courtes vidéos tuto pour expliquer comment bien utiliser Zetta2Go et Selector2Go, car GSelector peut être aussi utilisé au travers du web et donc faire la planification de la radio depuis n'importe quel endroit.

Jérémie Weber, PDG de Digigram, insiste d'abord sur l'après-crise : "Nul ne sait comment va évoluer la situation ni combien de temps cela va durer. La seule certitude, c'est que ça ne sera pas sans conséquence pour notre économie." En termes d'organisation, Digigram a, bien sûr, privilégié le télétravail : "Nous avons veillé à ce que ceux qui sont sur site ne courent aucun risque sanitaire. Tous nos services sont fonctionnels et nous produisons encore, mais nous avons réduit le niveau d'activité. Nous avons également pris quelques décisions comme de rouvrir des studios blu que nous avions fermés et de proposer IQOYA GUEST, un produit qui n'est pas encore à notre niveau d'exigences, mais qui peut rendre de bons services à des radios qui souhaitent faire des contributions."
"Nul ne sait comment va évoluer la situation ni combien de temps cela va durer. La seule certitude, c'est que ça ne sera pas sans conséquence pour notre économie." Jérémie Weber, Digigram

Depuis le 16 mars dernier, les bureaux de WinMedia en France, Canada, Chili, Johannesburg et Singapour sont fermés, mais tous les employés répondent aux besoins des clients en télétravail depuis chez eux. "L'équipe commerciale a été obligée d'annuler tous ses voyages, et s'est vue obligée d'ajuster son agenda en raison des annulations des grands événements du secteur tels que NAB et Broadcast Asia. Elle reste néanmoins joignable par mail et par téléphone et possède tous les outils nécessaires pour organiser des réunions télématiques et ainsi poursuivre les affaires et engagements commerciaux en cours", rassure Stéphane Tésorière, président de Win-Group Software, qui prévoit d'ores et déjà que "l'annulation de beaucoup de recettes publicitaires va engendrer un manque à gagner colossal pour les radios, qui sont bien souvent dans des économies déjà fragiles".

Jérôme Gahéry, à la tête de l'entreprise IP-Studio, s'est évertué à mettre à disposition des équipements matériels pour équiper les animateurs, journalistes et producteurs (consoles, ordis, codecs, traitements, etc.) : "Grâce à notre stock important, nous avons pu répondre à l'ensemble des demandes. Pour chacun de nos clients, nous avons mis en œuvre des solutions diverses qui vont du voice track contextuel à la contribution de contenus PAD et d'insertion de prises de direct depuis des studios live virtualisés." Ajoutons la mise en place de studios virtualisés grâce à l'application IP-Tablet qui permet "le contrôle complet du studio à distance de la console aux inserts en passant par les décros".

"Nous faisons le maximum pour respecter nos engagements en matière de livraison, de support et de maintenance, et nous suivons de manière proactive l'état de notre chaîne d'approvisionnement et de nos canaux d'expédition afin de réévaluer la situation si nécessaire", explique Joffrey Heyraud, directeur des ventes en France pour l'entreprise Lawo. "Nous suivons les directives du ministère allemand des Affaires étrangères et des autorités sanitaires concernant l'exclusion des déplacements de nos employés dans les zones à risque et l'accueil des visiteurs dans l'ensemble de nos bureaux dans le monde. (…) Cette pandémie nous affecte tous à différents niveaux, et Lawo fera son possible pour limiter son impact sur l'activité de nos clients", promet Joffrey Heyraud.

Dans le nord de la France, dans les bureaux de RadioKing, Maxime Piquette rappelle : "Nos solutions sont facilement utilisables avec uniquement un PC et un micro. Aussi, on remarque une progression de 60% sur le nombre de créations de démos depuis le confinement. Il semblerait que les Français aient encore plus envie de s'exprimer pendant cette période difficile." Là-bas aussi toute l'équipe est en télétravail : "Pas de changement sur le service que nous proposons. On est de tout cœur avec le monde radiophonique et podcastique qui n'a pas forcément la même chance", souligne Maxime Piquette.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >