La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Bonnes vacances !

À écouter les uns et les autres, cette année aura été, encore une fois, particulièrement éprouvante. Nombreux sont les professionnels qui terminent cette saison 2020-2021 sur les rotules. Ils n’ont pourtant pas démérité. Mais la crise sanitaire vient toujours enrayer ou ralentir une mécanique, depuis de nombreuses années, bien huilée. La situation exige encore davantage d’application, d’adaptation, d’attention… Bref, de résistance. On imagine que la majorité du secteur va tirer, avec un plaisir non dissimulé, un trait définitif sur ces dix mois qui ont notamment vu une baisse, non négligeable, de l’audience. Avant de mettre aux oubliettes cette saison, il ne faut pas oublier la prochaine publication d’abord de la 126 000 Radio et, ensuite, des Médialocales. Aussi attendue que redoutée, cette dernière, qui impacte directement le chiffre d’affaires des nombreuses radios indépendantes, sifflera le coup de sifflet final, avant la fin du mois de juillet.

À l’horizon se dessine déjà la prochaine saison. Nul ne peut dire de quoi elle sera faite. Mais si cette maudite crise sanitaire accompagnée de ses fâcheuses conséquences se poursuit, gageons que l’on revivra ce que l’on a vécu ces derniers mois : une industrie pas vraiment à l’arrêt, mais patinant avec un moteur en surchauffe. Tout cela devrait avoir des conséquences sur les audiences de la radio, forcément, et sur l’audio digital qui, assurément, maintiendra un rythme de développement soutenu.

Ce mois de juillet 2021 marque la fin de la 10e saison du mensuel La Lettre Pro de la Radio. Dix ans déjà et 134 numéros plus tard, le moral est toujours aussi bon ! La volonté de partager l’actualité du secteur et d’accompagner les professionnels est intacte. La crise que nous vivons l’a même renforcée. Néanmoins, on ne vous cache pas notre irrésistible envie de profiter du soleil, des longues soirées d’été et des siestes bien méritées. Bonnes vacances !
 

Brulhatour


La "drôle de radio"


Mardi 31 Mars 2020



À l’image de la "drôle de guerre" que nos aïeux ont connue en 14, cette période étrange, qui a débuté en France avec le début du confinement exigé par l’État, montre que les radios savent assurer la continuité de leurs missions et de leurs programmes. Ce qui n’aurait paradoxalement pas été possible il y a encore 10 ou 20 ans. À l’aube de cette nouvelle décennie, la capacité réactive de la radio n’est plus à prouver ni à démontrer y compris au cours d’une période troublée par un cortège de peurs et d’inconnu.

Pourquoi cette capacité est-elle toujours possible ? Parce qu’il y a un élément fondamental qui fait toute la différence durant de pareils événements : l’Homme. Pas de moyens humains : pas de capacité réactive. Il est important de se souvenir comment il est nécessaire d’être toujours prévoyant pour réagir efficacement. Seulement, cette fois-ci, cela suffira-t-il ?

Les professionnels n’ayant, à l’heure où l’on écrit ces lignes, aucune visibilité à court terme, bien malin est celui qui peut dire qui gagnera cette guerre. Comme dans tous les conflits, cette période de "drôle de radio" aura des conséquences insoupçonnées, et probablement même, insoupçonnables : comment réagiront les auditeurs, les audiences, les annonceurs… ? Et quelle sera la capacité des équipes à réagir après ce temps de confinement ?

Nous avons pris la décision de modifier sensiblement le contenu de ce nouveau numéro. Nous avons tenté de prendre le pouls de notre industrie qui devra, cette saison, faire sans les Radiodays Europe, le NAB Show et les autres rendez-vous emblématiques. Nous avons tenté de mettre en lumière les initiatives des uns et des autres parce que, quoi qu’il arrive, la radio demeura une des armes les plus efficaces contre la peur et l’inconnu.
Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Juillet 2021 - 10:53 Bonnes vacances !

Mercredi 16 Juin 2021 - 09:15 Au féminin pluriel !