La Lettre Pro de la Radio & des Médias




James Jouffroy : la radio associative IRL 3.0 €

PORTRAIT

Rédigé par le Jeudi 22 Décembre 2016 à 18:15 | modifié le Jeudi 22 Décembre 2016 à 18:16


"Lorsque je suis arrivé, ils étaient cinq. Aujourd’hui, ils sont près de cinquante." Passion, plaisir, engagement et transmission : ce qui anime James Jouffroy dépasse le seul risque que représentait pour lui le fait d’intégrer un secteur qu’il ne connaissait qu’en surface : "J’ignorais tout du Fonds de Soutien à l’Expression Radiophonique. Il a fallu que je me forme en étudiant notamment les archives de la radio." Il gagne alors en confiance, puis élabore son projet pour RJR : "La radio tournait. J’avais des idées ambitieuses pour initier son évolution. Les bénévoles, les étudiants, les équipes éducatives et d’encadrement de RJR et du lycée ont cru immédiatement en mes propositions."
Les résultats ne se font pas attendre : non seulement RJR gagne des auditeurs sur la cible des 15-25 ans, mais elle diffuse également des valeurs reconnues dépassant le seul cadre de ses programmes. Quels ont été les leviers ayant permis de concilier des restrictions budgétaires de plus en plus fortes et l’atteinte des principaux objectifs pédagogiques et de développement de RJR ? "Je suis sensibilisé aux missions de la Confédération Nationale des Radios Associatives et du Syndicat National des Radios Libres dont RJR est membre. Leur appel récent en faveur d’un abondement complémentaire du FSER afin de pallier sa stagnation depuis 2009 est en effet une solution. Toutefois, sur le long terme, le secteur doit pouvoir miser plus fréquemment sur des financements provenant du privé."
Accès payant
James Jouffroy : la radio associative IRL 3.0
Rédigé le Jeudi 22 Décembre 2016