France Bleu Toulouse : "tous les voyants sont au vert" €

Anniversaire



Après avoir officié à la direction de France Bleu Creuse et France Bleu Roussillon, deux locales leaders en audience sur leurs territoires respectifs, Pierre Galibert préside aux destinées de France Bleu Toulouse depuis février 2015 ; une station qui a davantage de mal à s'imposer dans les sondages, cinq ans après sa création. "L'enfant du pays", à la fois personnellement (il est natif de la région) et professionnellement (18 années passées au micro de Sud Radio), avance deux raisons essentielles aux résultats décevants de la locale toulousaine : "Une notoriété faible du programme France Bleu dans la région en raison d'une histoire radiophonique locale particulière, et une concurrence radiophonique forcément très forte dans la quatrième aire urbaine de France."Il y a donc un travail quotidien et permanent de conquête à faire", pour Pierre Galibert qui reprend le bon vieil adage selon lequel "il faut trois secondes pour perdre un auditeur, mais trois ans pour en fidéliser un".

"Il faut trois secondes pour perdre un auditeur, mais trois ans pour en fidéliser un."

Accès payant
France Bleu Toulouse : "tous les voyants sont au vert"
Rédigé le Samedi 20 Février 2016