La Lettre Pro de la Radio & des Médias




Europe 1 : après la radio, la télévision ? €



Comme il l'a démontré la saison passée, Fabien Namias, directeur de la rédaction et directeur général d'Europe 1, devrait être, cette saison encore, l'homme de la situation
Comme il l'a démontré la saison passée, Fabien Namias, directeur de la rédaction et directeur général d'Europe 1, devrait être, cette saison encore, l'homme de la situation
Pour Fabien Namias, directeur de la rédaction et directeur général d'Europe 1, la station doit attirer tout le monde et pas seulement les jeunes : "il ne faut pas tout casser en voulant faire baisser la moyenne d'âge. Certes, cela peut séduire les annonceurs mais cela ferait perdre le statut de radio généraliste que détient Europe 1. Tout cela doit se piloter de manière extrêmement habile et fine Notre radio doit ressembler à notre société. Sinon, nous nous mettons en rupture et nous ne le souhaitons pas".

Interrogé en marge de la conférence de presse, Fabien Namias a estimé que "le marché des matinales a été déprimé parce que le pays est morose, l'actualité est morose et anxiogène et les gens en ont marre. Les auditeurs sont partis écouter les musicales. Nous devons surfer actuellement sur une reprise" a souligné le dirigeant.

Et à la question : êtes vous intéressé par la fréquence TNT libre sur Paris ? Fabien Namias répond qu'il s'agit "d'un marché à explorer. L'avenir à moyen terme d'Europe 1, à cinq ans et plus, passe par un développement vidéo et pourquoi pas par une vraie télévision, beaucoup plus fort que cela ne se fait aujourd'hui".
Accès payant
Europe 1 : après la radio, la télévision ?
Rédigé le Jeudi 6 Novembre 2014