Est-il illégal d’annoncer les radars ? €

Rédigé par le Vendredi 12 Septembre 2014 à 08:00 | modifié le Vendredi 12 Septembre 2014 à 08:00


"Ce n’est pas parce qu’il y a condamnation à Rodez que l’on remettra en cause l’inforoute à la radio" selon Philippe Gault
"Ce n’est pas parce qu’il y a condamnation à Rodez que l’on remettra en cause l’inforoute à la radio" selon Philippe Gault
"Soustraction à la constatation d’infractions routières" : c’est ce que le procureur de Rodez reprochait à cette quinzaine de prévenus, auteurs et usagers d’une page Facebook indiquant la présence des radars en Aveyron. Jugés en début de semaine, ils sauront à quelle sauce judiciaire ils seront mangés le 3 décembre, lorsque le juge rendra son délibéré. Les radios qui rendent le même service à leurs auditeurs doivent-elles craindre de vivre… le même traitement ?
"C’est un peu je t’aime moi non plus, entre les médias et les autorités", sourit Philippe Gault, président du SIRTI*." Tantôt, les gendarmes eux-mêmes annoncent l’emplacement des radars, tantôt ils s’indignent qu’on le fasse". N’empêche que cette petite guerre a quand même envoyé 15 personnes devant le juge ! Bientôt un directeur de radio ? "Je n’y crois pas. La radio est un média. Un média nuancé, éditorialisé, et surtout régulé. Notre tutelle, le CSA, nous surveille de près et n’hésite jamais à mettre en demeure ceux qui manqueraient aux devoirs et obligations qui nous sont imposés"?
Accès payant
Est-il illégal d’annoncer les radars ?
Rédigé le Vendredi 12 Septembre 2014