La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Des salariés laissés en plan

Le projet de plan de sauvegarde de l'emploi – on appréciera l’appellation – qui concerne Virgin Radio et RFM envisage la fermeture de 30 des 71 stations en région (26 pour Virgin Radio et quatre pour RFM). Rien que ça ! Autrement dit, chez Lagardère, on n’y va pas avec le dos de la cuillère… Trente-quatre postes sont concernés (30 journalistes et quatre animateurs). Derrière ces postes, il y a des femmes et des hommes. Des familles aussi. Des vies ordinaires comme la vôtre, comme la nôtre. Des femmes et des hommes aussi qui se lèvent tôt. Pas celles et ceux qui arrivent au bureau entre 9h et 10h, non. Des femmes et des hommes qui font tourner la boutique, dès 6h le matin. Des femmes et des hommes qui devraient être fixés sur leur sort avant Noël.
Leur salut, ils l’attendent possiblement du CSA qui sera amené à trancher. Du moins à exprimer un avis. Leur salut, ils pourraient également l’espérer de leurs consœurs et confrères. Seulement, ces derniers font preuve d’un mutisme, que l’on qualifiera d’inhabituel, et qui tranche avec ce à quoi ils nous ont habitués. Hormis deux ou trois professionnels, on n’a pas beaucoup entendu la profession s’époumoner suite à cette annonce. C’est dommage.
 
À l’heure où nous écrivons ces lignes, nous ne savons pas à quelle sauce l’hiver du coronavirus nous mangera. Depuis mars 2020, les radios, et en particulier les radios associatives, ont appris à courber l’échine. Dans les territoires ruraux où l’activité tourne au ralenti depuis des mois, le constat est amer et l’associatif au point mort. Cela n’augure rien de bon non plus pour celles et ceux qui, également, se lèvent tôt.
 
Après avoir opéré avec succès la Remote Radio Week de l’Unesco en ce début de mois de novembre, La Lettre Pro de la Radio prépare une nouvelle semaine en distanciel, entre radio et podcast, qui aura lieu en janvier prochain. Malheureusement, l’incertitude sur l’avenir à court terme ne nous permettra pas de réinvestir la Grande Halle de la Villette en début d’année pour la seconde année consécutive.
 

Brulhatour


Édito 102 : des promesses, des promesses…


Mardi 17 Juillet 2018



Ce mois de juillet dans une saison radiophonique, c’est un peu comme le mois de décembre dans le calendrier chrétien. Beaucoup parlent d’ailleurs de "la fin de l'année" alors qu’il conviendrait plutôt d’évoquer "la fin de la saison". Alors certes, en cette période estivale déjà bien entamée, on ne voit pas de sapins de Noël, mais on entend finalement partout les bonnes résolutions que les uns et les autres veulent prendre pour lancer la prochaine saison.

Une bonne audience dépend généralement d’une bonne stabilité de grille. Mais, comme toujours, deux camps s’affrontent. Ceux qui modifient à doses homéopathiques les programmes de la future saison et ceux qui jouent aux bulldozers. À Europe 1, on fait encore table rase de la saison passée, on recasse tout et on recommence. C’est devenu une habitude, une sorte de rocher de Sisyphe pour les anciens, les actuels et, craignons-le, pour les futurs dirigeants. Europe 1 deviendra-t-elle le tonneau des Danaïdes de Lagardère ?

Chez Médiamétrie, on prend son temps. Doucement mais sûrement, la nouvelle mesure d’audience de la radio en France attendue depuis des mois, voire des années maintenant, technologie basée sur le watermarking, sera dès le mois de septembre croisée avec les données de 126 000 Radio, méthode déclarative qui, tout le monde s’accorde à le dire, a fait son temps. L’audimètre RateOnAir est déjà testé en conditions réelles dans 3 régions françaises. La bascule devrait logiquement intervenir après le mois de février 2019. Nul doute que l’on se fera un plaisir de comparer les deux méthodes et, surtout, les résultats.

Enfin, ce mois de juillet marque, pour beaucoup, le début d’un temps de repos nécessaire et forcément mérité, et notamment pour l’équipe de La Lettre Pro de la Radio. Durant cette saison qui s’achève, le site lalettre.pro a été alimenté durant 51 semaines sur 52 par plus de 2 500 publications partageant toutes un même point commun : l’intérêt de la radio dans un environnement qui change vite. Tellement vite que la saison 2018-2019, qui débutera dans quelques semaines, promet d’être particulièrement excitante.

Comme cette période de vacances qui s’ouvre.

Alors, bonnes vacances !
Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 10 Novembre 2021 - 15:45 Des salariés laissés en plan

Mercredi 6 Octobre 2021 - 11:27 Comme en 1981. Ou presque…