La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Droits d'auteur : la France est le premier pays contributeur

Vendredi 17 Novembre 2017



Le Rapport sur les collectes mondiales 2017 de la CISAC réunit les données relatives aux sommes collectées au titre du droit d’auteur par les 239 organisations de gestion collective (OGC), sociétés membres de la CISAC réparties dans 123 pays. La Confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs et Compositeurs (CISAC) réunit 239 sociétés de gestion collective dans 123 pays et cinq régions.



"Le Rapport annuel de la CISAC sur les collectes mondiales est une publication essentielle pour des millions des créateurs professionnels dans le monde et les sociétés qui les représentent.  l’échelle mondiale, ce secteur d’activité a rapporté pas moins de 9 milliards d’euros en 2016 grâce aux revenus générés par une myriade d’utilisations des œuvres, que ce soit à la radio, à la télévision, sur Internet ou en direct live" explique le compositeur Jean-Michel Jarre, président de la CISAC France. Les collectes mondiales ont augmenté pour la troisième année consécutive, avec une hausse de 6 % en 2016.
 

Les grands flux de revenus traditionnels, radio et télédiffusion et prestations en direct en tête, restent globalement stables. Les revenus du numérique continuent leur envolée, avec un bond de 51 % par rapport à l’année précédente. En Europe, le secteur des spectacles live se porte particulièrement bien et la catégorie direct et ambiance dépasse pour la première fois la catégorie TV & Radio pour devenir la première source de droits musicaux.
L’Europe est la région qui génère le plus de droits, avec 56,8 % des collectes mondiales. Les sociétés européennes ont collecté 5 201 Mio € en 2016, soit une hausse de 3,1 % par rapport à 2015. Avec un peu plus d’un cinquième du total collecté, la France est le premier pays contributeur, suivie par l’Allemagne et le Royaume-Uni. En France, les revenus du numérique ont augmenté de 41,4 % en 2016.





Contrairement à celles des télévisions, les recettes publicitaires des radiodiffuseurs ont augmenté dans de nombreux territoires. En conséquence, les droits collectés auprès des radios ont notamment progressé en Suède, au Royaume-Uni, en République Tchèque et à Singapour. De récentes négociations sur les licences ont contribué à augmenter cette source de revenus également en Irlande et en Suisse. En 2016, les radios et télévisions ont été la première source de droits musicaux pour les sociétés dans 60 % des 21 territoires. Toutefois, toutes les régions ont enregistré une baisse du temps d’écoute télévisuelle, une baisse d’audience, un déclin des recettes publicitaires ou une combinaison de ces facteurs. Les collectes déclarées à la CISAC pour la catégorie TV et radio s’élèvent à 3 915 Mio € en 2016, soit 43 % des collectes mondiales. L’essor inexorable du streaming a marqué le marché de la musique en 2016 et la tendance se poursuit en 2017.
Le rapport complet est disponible ICI.



Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >