CSA : mise en demeure de radios en DAB+ qui n'émettent pas

Rédigé par le Mercredi 22 Août 2018 à 09:00 | modifié le Mercredi 22 Août 2018 à 09:34



Le Conseil a mis en demeure plusieurs stations autorisées en numérique terrestre (DAB+) de commencer à émettre dans un délai de 15 jours. Le CSA souhaite accélérer la couverture.


CSA : mise en demeure de radios en DAB+ qui n'émettent pas

Le CSA tape du point sur la table et met en demeure plusieurs stations d'émettre en DAB+. Selon Satelifax, citant des décisions du 18 juillet publiées dans le Journal Officiel du 18 août, il s’agit des services Crooner Radio, édité par SAS Crooner international et autorisé à Nice, France Maghreb 2, édité par la SARL Norsucom, autorisé à Marseille et à Nice, Fréquence Paris Plurielle, édité par l’association Programme associatif radiophonique d’intérêt social et autorisé à Paris, et PIMG Radio, édité par la SARL Paris Imparator Média Groupe et autorisé à Paris. 
Ces stations ont été autorisées en juin 2014 et n'ont toujours pas activées leurs émetteurs sur ces zones.
 

Le CSA veut accélerer

​Plusieurs raisons à cela. Soit par renoncement pur et simple, soit parce qu’elles n’ont pas réussi à se mettre d’accord entre elles pour lancer un multiplexe. Autre cas, Euronews, qui a dû cesser de diffuser car elle est passée sous contrôle non européen.
Ces mises en demeures font suite au plan de déploiement de la réception numérique terrestre en DAB+ mis en place par le Conseil en début de cet été et qui est passé à un stade plus rapide.
Le CSA avait été, jusqu’ici, relativement conciliant avec les radios qui "prenaient leur temps" avant de commencer à émettre en DAB+. Pressé par le déploiement, le Conseil souhaite relancer de nouveaux appels à candidature sur les régions concernées dans les prochains mois afin de proposer un service complet sur les villes concernées.

Crooner va activer Nice

Certaines radios devraient profiter pour demander à passer d'un allotissement local à un allotissement intermédiaire ou large afin de mieux couvrir les régions où elles sont où elles sont déjà autorisées. D'autres demanderont même à passer en allotissement national dont le CSA a annoncé le prochain lancement. Tout dépendra de la stratégie de développement des radios... et de leurs finances.
Interrogée par La Lettre Pro de la Radio, Crooner Radio nous indique "qu'elle est déjà présente sur Nice via l'émetteur situé à Monaco". Le CSA imposant de diffuser aussi sur la préfecture des Alpes Maritimes, ses dirigeants vont se conformer à cette décision. Crooner Radio est autorisée sur ces deux sites font donc doublons. 


Serge Surpin
Journaliste spécialisé média, photographe et ancien Co-créateur de Satellifax. Gérant de SatMag.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Grappin le 22/08/2018 18:26
Il serait bien en France d'arrêter au plus vite la bande FM pour laisser place à la radio numérique qui est quand même de meilleure qualité son !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Septembre 2018 - 09:24 Steeven Glo rejoint Yukan

Mardi 25 Septembre 2018 - 09:00 Inscrivez-vous au webinar Radio 2.0 Media Data