Beur FM prépare l’avenir €



Djina Kettane, la directrice générale de Beur FM, est optimiste - Crédit Photo : Beur FM
Djina Kettane, la directrice générale de Beur FM, est optimiste - Crédit Photo : Beur FM
Ne leur dites surtout pas qu’ils sont communautaristes. Non, pas du tout. "On a une identité, on la revendique et c’est ce qui nous renforce, mais nous sommes avant tout un média français, conventionné par le CSA", avance Djina Kettane, la directrice générale de Beur FM. Généraliste, la radio favorise tous les jours la mixité, à l’image de ce qu’est la France de nos jours. "On reste une radio de proximité et je rappelle que nous sommes là depuis 30 ans maintenant. Les premiers Français issus de l’immigration représentent notre ADN", poursuit la directrice. "Cela n’empêche pas des annonceurs nationaux, des grandes surfaces, des cinémas ou autres de communiquer chez nous", renchérit Nabil Bougouss, le responsable marketing et commercial de la station.

Aujourd’hui, ils sont quatorze salariés à bord du navire Beur FM pour un budget de fonctionnement qui frise le million d’euros, 900 000 euros exactement. "Il y a un vrai potentiel, car au-delà de notre cible première, on souhaite s’adresser à tout le monde", présente Djina Kettane. "À ce jour, nous avons atteint 50% de nos objectifs et on peut dire que nous avons encore la capacité pour nous développer." Alors, Beur FM ne s’interdit rien : rechercher des partenaires ou des investisseurs, la patronne de la station se montre totalement ouverte. "Je ne trahis rien en disant que pour se développer, il faut davantage de moyens. Alors on réfléchit, même si rien n’est concret à ce jour. S’adosser à un groupe de médias ? Pourquoi pas ? Une banque ? Pourquoi pas non plus."
 
Accès payant
Beur FM prépare l’avenir
Rédigé le Lundi 5 Juin 2017