Atlantic Radio mise sur l’info €



Le studio de direct d'Atlantic, où se succèdent les journalistes francophones et les journalistes arabophones.
Le studio de direct d'Atlantic, où se succèdent les journalistes francophones et les journalistes arabophones.
L’audience est plutôt bien orientée, sourit Sébastien Nègre. En un an, nous avons gagné un peu plus de 30 000 auditeurs/jour.” Jolie performance pour une radio de niche. Atlantic Radio, filiale du groupe Éco-Médias (voir l’encadré), est en effet une radio très largement francophone, dans un pays où le français n’est, rappelons-le, parlé que par un tiers de la population. Atlantic Radio s’adresse plutôt aux élites économiques du pays, largement francophones. Dans ce contexte, passer de 185 000 à 215 000 auditeurs/jour (source IPSOS) est une performance encourageante.

Lorsque je suis arrivé, l’an dernier, la direction générale souhaitait orienter la ligne d’antenne sur plus d’information et plus d’analyse.”  Sans bouleverser la grille, le directeur d’antenne a donc décidé de muscler l’éditorial de chaque tranche. “Le matin et en fin d’après-midi, dans le Grand Morning, et dans Atlantic Soir, nous travaillons sur plus de sujets éco, finances, mais aussi infos générales, sports et culture.” Ce sont désormais deux plateaux animés par des journalistes, et où se succèdent invités, chroniques, et journaux d’information.

 
Accès payant
Atlantic Radio mise sur l’info
Rédigé le Jeudi 6 Novembre 2014