La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Acentrale, la radio des luttes sociales €

Associative



Quentin Hernandez est le seul journaliste d'Acentrale. Photo DR.
Quentin Hernandez est le seul journaliste d'Acentrale. Photo DR.
Elle n’a ni ligne éditoriale ni directive technique. À l’Acentrale, chacun fait ce qui lui plaît. Sous son air peu cadré, "la radio des luttes sociales", comme aiment à la définir ceux qui la font, est malgré tout une radio bien organisée. Elle se déploie sur tout le territoire national, et même au-delà.
La radio se revendique "acentralisée", c’est-à-dire qu’elle est dénuée de toute décision venue d’une voix. "Nous voulons que notre radio soit faite par tous", explique Quentin Hernandez, jeune journaliste de profession et assidu des antennes de l’Acentrale. Cela donne à entendre de tout, pas avec la même qualité tout le temps et partout. C’est fonction des animateurs des différents points d’écoute, de leurs connaissances, de leurs moyens de production et de diffusion.
Accès payant
Acentrale, la radio des luttes sociales
Rédigé le Vendredi 5 Juin 2020