Roberto : "Virgin se consolide grâce à la musique" !

Mardi 16 Juillet 2013

En refusant d’entrer en concurrence frontale avec NRJ, Roberto Ciurléo a évité ce que viennent de vivre Skyrock et Fun : le siphonage de ses auditeurs par la marque à la panthère. Le patron de Virgin avait délibérément misé, l’an dernier, sur une contre-promesse plus adulte, plus pop-rock, qui commence selon lui à porter ses fruits. De fait, sa radio progresse (légèrement) en audience, et prépare sa rentrée avec enthousiasme.


Roberto : "Virgin se consolide grâce à la musique" !
« On ne peut pas être la pâle copie de quelque-chose qui brille ! » Cette formule résumait il y a un peu plus d’un an (voir notre article ici ) ce que serait la feuille de route du capitaine Ciurléo à la barre du navire Virgin. Virgin ne devait plus, selon lui, affronter NRJ en face à face. Trop forte sur le créneau jeune. Bien lui en a pris : les deux autres grands réseaux musicaux 13/24 viennent de subir un vrai choc frontal. Skyrock et Fun ont chacune perdu plus de 400.000 auditeurs/jour sur un an.
 
Cette puissance de la station de la rue Boileau, dont il avait été en son temps l’un des grands timoniers, Roberto tient d’ailleurs à la saluer : « Je tiens vraiment à dire un grand bravo à NRJ. Leur audience est bien méritée, ils font un magnifique travail qui profite d’ailleurs je le pense à toute la radio : les jeunes sont encore de grands consommateurs de notre média notamment grâce à eux ! »
 
Virgin n’a de son côté pas perdu un seul auditeur, ni sur un an, ni sur une vague. Mieux, en un an, elle a gagné plus de 60.000 auditeurs/jour. « Nous avons misé dès le départ sur une audience 25/34 et 35/49 ans : nous y sommes arrivés. Nous avons naturellement perdu des auditeurs plus jeunes, mais en contrepartie gagné 160.000 nouveaux auditeurs sur ces tranches d’âge. Notre socle d’audience se renforce ! » Et il faut donc poursuivre l’effort.
 

Christophe Beaugrand et Enora Malagré

Roberto nous explique en rentrant dans le détail que ce sont ses tranches musicales de flux qui ont le plus pris en audience, ce qui tend à lui démontrer que ses intuitions sur la programmation allaient dans le bon sens. « Le morning de Cyril était stable » ajoute-t-il.
 
Et justement, après le départ de ce dernier, poids lourd de l’audience, le petit monde de la radio a beaucoup glosé lorsque Virgin a annoncé l’arrivée de Christophe Beaugrand à la tête du morning. Mais Roberto y croit dur comme fer. D’abord, parce que ce journaliste de formation ne manque pas, contrairement à ce que l’on pourrait croire, d’expérience en radio, même si l’essentiel de sa carrière s’est effectuée en TV. Christophe Beaugrand est ainsi allé donner de la voix chez Morandini ou Ruquier, sur Europe, ou même chez Goom Radio en 2008. « Et surtout, dans un morning, c’est le contenu qui compte ! Le contenu et l’humeur. Un morning-show doit être solide, rythmé, il doit aller vite avec des gens qui sachent tenir des contenus efficaces dans des horloges précises. Christophe Beaugrand est de ceux qui savent faire ça. Exactement comme Manu Levy, qui n’était pas, comme on l’avait trop entendu à l’époque, juste un n°2 ou un sniper. Pour sa matinale, Christophe sera très bien entouré, avec Florian Gazan et Emilie, une animatrice très talentueuse. »
 
L’autre grand rendez-vous annoncé sur la grille, c’est celui que va donner Enora Malagré chaque soir entre 21h et minuit. « Enora, c’est un vrai personnage à elle toute seule. Alors ce qu’elle va faire dans cette émission… c’est du Enora. J’ai craqué sur ses qualités d’animatrice lorsqu’elle a présenté les Virgin Radio Fans, sur D17 : elle a littéralement porté l’émission. Pour ce show, elle aura autour d’elle une équipe permanente… dont je vous parlerai un peu plus tard. Elle fera une émission proche des gens, cash comme elle, entre humour et sujets plus sérieux. »
 
Bref, Roberto Ciurleo veut franchir la vitesse supérieure l’année prochaine. Après la sauvegarde puis la consolidation viennent… le développement de l’audience. « Nous allons beaucoup plus communiquer. Sur la dernière saison, ça s’est avéré plus difficile que prévu, surtout après que Cyril ait annoncé son départ. Nous n’avons donc communiqué que 15 jours en avril. C’est trop peu. ».
 
Roberto est comme toujours très optimiste. « Vous savez… on m’a tellement dit que remonter Virgin serait impossible. (…) Avec ces nouveautés, cette rentrée, pour la première fois, sera MA rentrée. On va s’amuser beaucoup, et… je vous l’annonce, faire parler de nous ! »
 
Jusqu’à présent, Roberto ne nous a pas menti.
 

Jean-Charles Verhaeghe
Spécialiste des notions de proximité, Jean-Charles est journaliste, consultant et formateur chez... En savoir plus sur cet auteur

novembre-décembre 2016 | septembre-octobre 2016 | avril-juin 2016 | janvier-mars 2016 | novembre-décembre 2015 | septembre-octobre 2015 | avril-juin 2015 | janvier-mars 2015 | novembre-décembre 2014 | septembre-octobre 2014 | avril-juin 2014 | janvier-mars 2014 | Novembre-décembre 2013 | septembre-octobre 2013 | avril-juin 2013 | janvier-mars 2013 | novembre-décembre 2012 | septembre-octobre 2012


Le chiffre

66

Radio France développe actuellement 66 webradios qui totalisent chacune et en moyenne une durée d'écoute de 36 min 22. Grâce à ses 66 flux, Radio France a enregistré en mai dernier plus de 65 millions d'écoutes actives à l'international dont plus de 49 millions depuis le territoire national.












RNT (@csaudiovisuel) : des radios sélectionnées à Lyon, Lille et Strasbourg. https://t.co/92nV8jywQi
Lundi 26 Juin - 08:38
Pas d'accréditation en RDC pour RFI (@RFI). https://t.co/R2d46UPEGa
Lundi 26 Juin - 08:25
Camille Combal en direct toute une journée sur Virgin Radio (@VirginRadiofr). https://t.co/6Ufv8uhaDq
Lundi 26 Juin - 08:03





Le Magazine

#90 - Magazine La Lettre Pro N°90

La start-up franceinfo a 30 ans  €

Charente FM : bande originale des radios charentaises  €

Le réveil swing élégant de Laure Albernhe  €

Radio associative : un vivier de talents  €

Comment réussir votre transformation digitale ?  €

Mona FM nous ouvre les portes de son Grand Studio  €

Beur FM prépare l’avenir  €

L’interactivité, ça paye et ça rapporte  €

Comment Zoom a su fidéliser les professionnels  €

Quand redevance rime avec défiance  €








Le Magazine

#89 - Magazine La Lettre Pro N°89

Édouard Baer vous réveille avec Nova  €

La boîte à outils du programmateur musical  €

L’INA : des archives radio consultables par tous  €

Rhône FM, 100% valaisanne  €

Quel avenir pour les radios associatives ?  €

Contact FM : la radio comme à la télé  €

Speed Consulting by Rémy Jounin  €

Les radios américaines captent 10,5% du marché publicitaire local et progressent grâce au digital  €

Radio FG prend le soleil à La Réunion  €