La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio


La lumière est au bout des tunnels

Le premier bulletin de notes de la saison tombera le 17 novembre. Comme à chaque début de saison, il y a de fortes probabilités pour que le classement des radios les plus écoutées sur cette vague de rentrée soit identique à celui de juin prochain. Dans le Landernau de la radio, on scrutera davantage les audiences de Virgin Radio qui deviendra, dès le 1er janvier 2023, Europe 2. Il faudra plusieurs mois, et probablement plusieurs saisons, pour que cette nouvelle mouture retrouve son lustre d’antan. On est tous d’accord pour dire que ce pari de repositionnement est autant osé et grisant qu’il est périlleux et risqué.

Alors que les radios américaines ont (déjà) reprogrammé l’insupportable titre "All I Want for Christmas is You" de Mariah Carey (cette année, c’est la station 93.9 Lite FM à Chicago qui a été la première à passer, depuis le 1er novembre, en mode Noël), en France, on se dirige vers le Black Friday et les fêtes de fin d’année. Si les programmes vont assurément prendre quelques couleurs scintillantes, les écrans publicitaires vont, comme à l’accoutumée, déborder de spots… C’est une bonne et une mauvaise nouvelle. Bonne pour la santé financière de la radio, mais mauvaise pour le confort d’écoute des auditeurs qui doivent tenter de se frayer un chemin au milieu de programmes parsemés de (trop) longs tunnels.  Plus que d’habitude, pour vendre le programme, les animateurs devront redoubler d’efforts pour engager l’auditeur.

Pour terminer, il faut que je partage avec vous une bonne nouvelle : la naissance de Podcast Magazine. Cela ne surprendra personne, ce magazine, fort de 196 pages, est porté par les Éditions HF. Il prend la place d’un autre magazine bien connu : Le POD. Ce nouveau support veut défricher un territoire encore inexploré mais très prometteur. Celui du podcast qui pourrait bien s’affirmer comme… le nouvel Eldorado de la radio.
 

Brulhatour