Suisse : la nouvelle concession SSR mise en consultation

Mercredi 20 Décembre 2017



La nouvelle concession de la SSR doit renforcer et préciser les exigences qui lui sont imposées en matière de service public. Le 19 décembre 2017, le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) a mis en consultation un projet de concession allant dans ce sens. L'actuelle concession de la SSR arrive à échéance le 31 décembre 2018. La nouvelle version doit être valable de 2019 à fin 2022.


Le projet de concession renforce les bases du mandat de service public dans tous les domaines de l'offre journalistiques et concerne ainsi l'information, la culture, la formation, le divertissement et le sport. En outre, il stipule que les dépenses consacrées à l'information doivent représenter au moins à 50% des recettes provenant de la redevance, précise les exigences élevées concernant la qualité des contenus et demande en particulier une différenciation plus nette des offres commerciales dans le domaine du divertissement. De plus, la SSR doit intensifier ses efforts en matière d'intégration et veiller, avec ses émissions, à mieux cibler les jeunes.

De plus, la SSR est tenue d'améliorer le dialogue avec le public. Le projet de concession exige explicitement que la SSR communique régulièrement sur sa stratégie de programmes, qu'elle en évalue l'application et qu'elle discute les résultats publiquement et à grande échelle. Enfin, dans les domaines du sport et du divertissement, la SSR doit collaborer plus étroitement avec d'autres diffuseurs suisses. Le texte met en œuvre les exigences formulées par le Conseil fédéral dans son rapport sur le service public du 17 juin 2016.

La nouvelle concession SSR doit entrer en vigueur début 2019 et être valable jusqu'à fin 2022. Si d'ici-là l'actuelle loi sur la radio et la télévision (LRTV) n'a pas encore été remplacée par une nouvelle loi sur les médias électroniques, une prolongation est possible. En cas d'acceptation de l'initiative No Billag, ("Oui à la suppression de la redevance radio-TV"), le projet d'octroi d'une concession sera abandonné. Les partis, cantons et autres milieux intéressés ont jusqu'au 12 avril 2018 pour donner leur avis sur le projet de concession.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Janvier 2018 - 09:00 RFE Broadcast au Salon de la Radio