La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

       





Suisse : Mediapulse lance Mediapulse Streaming Data

Rédigé par le Jeudi 15 Avril 2021 à 07:50 | modifié le Jeudi 15 Avril 2021 à 07:50



Depuis le début de 2021, s’appuyant sur sa nouvelle recherche TV étendue, Mediapulse mesure également l’audience des services de streaming, comme Netflix, ainsi que des plateformes de vidéos en ligne, comme YouTube. Elle présente aujourd’hui le premier rapport trimestriel rendant compte de la pénétration et de la durée d’utilisation des principales offres non télévisuelles et compare l’audience de ces offres avec celle de la télévision traditionnelle.



Le développement du système de mesure TV de Mediapulse a pour objectif de mettre à la disposition du marché suisse une base de données indépendante qui couvre toutes les plateformes et permette, non seulement de faire des comparaisons, mais également de quantifier uniformément et d’observer en permanence l’audience de la télévision et des autres offres d’images animées. Depuis début 2021, suite à la première étape de développement, il est possible de mesurer sur la base du panel TV existant et tous appareils confondus l’audience des principales plateformes internationales, autrement dit des plateformes de streaming Netflix, Disney+, Amazon Prime et Apple TV+ et de la plateforme vidéo YouTube. Avec la deuxième étape, cette liste sera élargie aux plateformes nationales de Web TV, à partir du second trimestre 2021.



Les chiffres du premier trimestre 2021 présentés par Mediapulse montrent que parmi les offres prises en considération, seules celles de YouTube et de Netflix se sont établies dans les foyers suisses à ce jour. De plus, si l’on compare les deux plateformes, on constate que YouTube affiche certes un taux de pénétration nettement plus élevé que Netflix (31% vs 11%), mais retient ses utilisateurs moins longtemps que le service de streaming (51 min/jour vs 81 min/jour). Enfin, abstraction faite de ces indicateurs de succès, il ressort également des chiffres publiés par Mediapulse que la consommation d’images animées en Suisse reste largement dominée par les offres des chaînes TV. Si l’on additionne les durées d’utilisation journalières de la télévision, de YouTube et de Netflix extrapolées à l’ensemble de la population, on constate que 85% de l’audience totale revient à la télévision.






Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >