Spotify, un danger pour les radios ? €

STREAMING



Spotify, leader du streaming musical.
Spotify, leader du streaming musical.
Pourtant, tout va bien… Quoique. Alors que Sportify surfe sur la vague du streaming musical avec plus de 70 millions d’abonnés payants (sacré chiffre !), la plateforme suédoise sent sur sa nuque le souffle agressif d’Apple, voire d’Amazon. Pourtant, la réussite de Spotify vaut franchement le détour. Une véritable success-story : en une décennie, ses outils se sont diversifiés sur plusieurs plateformes, comme les smartphones, les tablettes, les consoles de jeux, les TV, amplis et enceintes connectées. Mais son emprise inquiète-t-elle le monde de la radio ? "J’ai constaté cela à plusieurs reprises, avance Sophian Fanen, journaliste à Lesjours.fr et qui vient de publier Boulevard du stream. Les musicales et les grands réseaux se penchent de plus en plus dessus." Devant le boom des connexions, les plateformes de streaming, dont Spotify, emboîtent le pas. "Pour quelqu’un qui a 13 ans, le lieu d’écoute de la musique importe peu. Que ce soit à la radio ou ailleurs", poursuit Fanen. Mais qu’a alors de plus une radio traditionnelle ? "Désormais, le consommateur se moque de retrouver le dernier titre de Jul en radio, car il peut très bien l’écouter sur Spotify. C’est la raison pour laquelle les antennes vont jouer davantage sur l’exclusivité, les invités, les talks. Reprenons l’exemple de Jul. Une radio aura tout intérêt à mettre en avant le fait que l’artiste va venir en direct sur l’antenne pour présenter et expliquer les textes de ses chansons", enchaîne le spécialiste. 
Accès payant
Spotify, un danger pour les radios ?
Rédigé le Samedi 27 Janvier 2018