La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias

Spotify : les salariés mieux rémunérés que les artistes ?

Rédigé par le Lundi 20 Mai 2019 à 06:44 | modifié le Lundi 20 Mai 2019 à 06:44



Une fois n'est pas coutume, l'augmentation exponentielle de la rémunération de ses salariés au cours des huit dernières années fait enfler la polémique autour de la société Spotifty. En 2017, un employé Spotify gagnait en moyenne 117 000 euros par an soit près de 10 000 euros par mois. Le monde de la musique, artistes et labels, s'insurgent devant de tels salaires.



Un salaire presque triplé

En 2009, à l'aube de son développement en Europe, le salaire annuel moyen au sein de la start-up suédoise est estimé à 39 012 euros soit un peu plus de 3 000 euros par mois. Cinq ans plus tard, en 2014, ce salaire moyen a doublé pour atteindre les 85 069 euros annuels. Dans le même temps, le nombre d'utilisateurs a été multiplié par sept, Spotify comptant alors 50 millions d’utilisateurs actifs dans le monde et 12,5 millions d’abonnés. En 2017, le salaire moyen atteint des records, avec 117 000 euros par an. Ses chiffres, publiés par une étude du site Music Business Worldwide, ne sont qu'une estimation basée sur les résultats financiers divulgués par Spotify. De même, il ne s'agit là que d'une moyenne, qui ne révèle bien évidemment pas  les disparités existant entre la rémunération des cadres dirigeants de Spotify et celle de ses équipes techniques. 
 


L'industrie de la musique monte au créneau

À l'annonce de ces chiffres, artistes et labels ont exprimé d'une même voix leur mécontentement au regard de leur trop faible rémunération en comparaison. Selon la British Phonographic Industry, association de l'industrie du disque britannique, les artistes n'auraient touché que 56,4% des revenus générés par le streaming. Ce pourcentage de rémunération est quant à lui en baisse depuis 2016. Un appel au boycott est lancé en faveur d'Appel Music, la seule plateforme de streaming a avoir accepté d'augmenter le montant des dividendes reversés aux artistes. Spotify n'est pourtant pas le vilain petit canard en la matière, mais la révélation de la rémunération de ses salariés aura déclenché les foudres à son encontre.

On notera tout de même qu'en 2018 le salaire annuel moyen d'un employé Spotify a baissé, alors même que la société affichait enfin ses premiers bénéfices après treize années d'activité. Encore une fois, la notion de juste rémunération est en question : celle des artistes doit-elle se faire au détriment des salariés (ou inversement) ? L'équilibre est à trouver, les points de vue divergent.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >