La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


Reconfinement : annulations en cascade des campagnes publicitaires

Rédigé par le Lundi 2 Novembre 2020 à 13:05 | modifié le Lundi 2 Novembre 2020 à 13:06



Partout en France, les régies vendent, les spots publicitaires des radios, co-organisent des événements pour faire briller les radios locales, mais depuis l’annonce du reconfinement par le président de la république, Emmanuel Macron, les téléphones de leurs commerciaux n’arrêtent pas de sonner. Au bout du fil, des annonceurs qui, les uns après les autres, annulent les campagnes prévues pour les fêtes de fin d’année.


Sébastien Pesqué, gérant associé de CI Média, (première régie indépendante de la région Sud, Provence Alpes Côte d’Azur qui commercialise Radio Star, Radio Camargue, Maritima, M Radio, Jazz Radio et Skyrock) était parti en vacances de la Toussaint, mais l’annonce du reconfinement a chamboulé son planning. "Oui, c’est un retour au boulot, plutôt précipité" reconnaît-il, "car énormément d’annonceurs annulent leurs campagnes publicitaires, c’est un cataclysme ! Rien que sur le mois de novembre, nous allons perdre 80 % de notre chiffre".

Au rayon des annulations, il y a par exemple, les campagnes publicitaires des centres commerciaux dans la perspective de leurs journées portes ouvertes pour les fêtes de fin d’année. Même phénomène dans le Centre-Ouest de la France, chez Happy Média qui commercialise Alouette : "30% des campagnes ont été annulées en 24 heures" affirme Rodolphe Karmazyn, l’un des dirigeants de la régie. Ameublement, construction, sport, automobile, tourisme... tous les secteurs sont concernés. Conséquences pour les commerciaux : travail à mi-temps et chômage partiel.
De son côté, CI Média, qui compte une quinzaine de collaborateurs, n’a pas eu le choix, non plus. Face à une activité qui se dégrade, 80% des collaborateurs sont en chômage partiel. Seuls les comptables sont présents dans les locaux, chacun dans son bureau afin de respecter les distances et les gestes barrières.

Seule solution pour s’en sortir : être réactif et inventif

Heureusement, les patrons de régies comme CI Média ne manquent pas d’imagination. "Pas question de faire le dos rond et d’attendre que ça passe, sans rien faire" s’exclame Sébastien Pesqué . Avec la Chambre de commerce et d’industrie, par exemple, il vient de mettre en œuvre une opération à l’antenne de Radio Star pour recenser les commerces locaux qui restent ouverts ou qui font de la vente à emporter. "L’Objectif affirme-t-il, c’est de les soutenir pendant cette période difficile en leur donnant la parole, en les faisant connaître des auditeurs – consommateurs. C’est de l’information pratique, utile, concrète, de l’entraide. On n’est pas juste des commerciaux arracheurs de sacs à main" dixit Sébastien Pesqué.


Préparer le mponde d'après

Le gérant de CI Média qui a décidé de se réinventer ou plutôt de se réorienter sur la partie événementielle de sa régie, est aujourd’hui en grande partie à l’arrêt. Les quatre cars qui permettaient chaque année aux radios qu’il commercialise de faire des tournées dans le grand sud sont désormais dédiés à l’entraide sanitaire. Avec la région et des laboratoires, il organise ce qu’il appelle, "la tournée des tests Covid" dont l’objectif est de permettre au grand public de se faire tester gratuitement.
Sébastien Pesqué en est persuadé, l’entraide d’aujourd’hui, les coups de mains, les campagnes gratuites, les offres promotionnelles se transformeront dans quelques semaines, lors du déconfinement en investissements publicitaires… Bref, tous les espoirs sont malgré tout encore permis.


Christophe Bordet
Journaliste et co-fondateur de la société de production, Bass&FastProdution. (Evènements... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Septembre 2021 - 06:40 Lagardère Publicité News accompagne la Matmut