La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

Une rentrée, un peu, fadasse

À croire que les leçons de la dernière 126 000 Radio publiée par Médiamétrie en fin de saison dernière n’ont pas été tirées… Pour rappel, 758 000 auditeurs se sont fait la malle en un an, dont 329 000 sur cette dernière vague. On aurait donc pu s’attendre à des confiteor ou, à moindre mesure, à quelques actes de contrition entre deux chroniques. Que nenni ! Hormis l’arrivée de Matthieu Belliard à la tête de la matinale d’Europe 1, et ça, c’est un vrai pari comme on les aime ici, cette rentrée est, un peu, fadasse. Probablement la plus fadasse de cette dernière décennie.


Alors bien sûr, il y a toujours ces quelques ajustements et ces compromis qui sont intervenus à dose homéopathique, mais ce qu’il faut retenir, c’est que les radios sont actuellement tétanisées par une dégringolade de leurs résultats. Donc, dans les studios c’est le statu quo pendant que, côté coulisses, on fait des prières pour sa PDA, des oraisons pour sa DEA, des alléluias pour son CA et des hosannas pour son audience.
 
C’est bien connu, on vous le rabâche assez souvent, pour se rassurer : à la radio, l’auditeur adore les surprises mais il a une sainte horreur des nouveautés. Alors, pour le bien de toute l’industrie, il ne faudrait pas que cette saison se transforme encore en annus horibilis.
Durant les 10 prochains mois, on scrutera donc avec attention les performances d’Europe 1 et les résultats de France Inter et de RTL. À elles trois, ces stations donneront probablement le ton de cette nouvelle saison. Rendez-vous le 14 novembre.

Brulhatour
 


RCA à Saint Nazaire : évolution maison avec une solution "couteau suisse"

Publi-information


Jeudi 4 Juillet 2019


Ancienne radio associative, aujourd’hui commerciale, basée au centre de Saint Nazaire, RCA s’est développée depuis l’arrivée de son directeur actuel il y a quelque 22 ans, grâce à ses choix de programmation et aux logiciels WinMedia. “RCA, qui était dans ma ville et s’appelait à l’époque FMC, m’a demandé un coup de main en 1997 sur le plan du matériel et programmation. Depuis j’ai appris à me débrouiller sur le plan technique, j’avais un parcours de musicien, et avais travaillé à la télévision aux côtés de Pascal Sevran”, se souvient Franck Gergaud, directeur de RCA, et accordéoniste réputé. En 2000, au sein de l’équipe associative de FMC, il fait changer le nom de la station en Radio Côte d’Amour, du nom de la baie de La Baule. En 2007, la radio obtient une fréquence sur Nantes.
Il y a 3 ans, après l’obtention d’une nouvelle fréquence sur la Côte de Lumière, secteur des Sables-d’Olonne, la station prend son nom actuel RCA, pour éviter une connotation trop locale. Elle exploite actuellement 3 fréquences FM (Nantes, Saint Nazaire, Les Sables d’Olonne) et 4 fréquences DAB (Nantes, Saint Nazaire, La Roche-sur-Yon, et dernièrement La Rochelle).



Développement de RCA

Le développement de RCA a reposé sur une solution logicielle déterminante pour son évolution : “Dès 2004, alors que nous étions encore une radio associative, nous avons opté pour les logiciels WinMedia, un vrai «couteau suisse» avec toutes les applications de A à Z sur un même logiciel !  précise Franck Gergaud.
“Depuis 15 ans, nous sommes chez WinMedia, je connais depuis longtemps Stéphane Tésorière, créateur et patron de WinMedia, qui a su développer de nouveaux outils au fil du temps et anticiper les besoins des radios. Nous sommes contents d’avoir ce matériel, qui intègre tout dans un même logiciel .”

Le développement de RCA a reposé sur une solution logicielle déterminante pour son évolution : “ Dès 2004, alors que nous étions encore une radio associative, nous avons opté pour les logiciels WinMedia, un vrai «couteau suisse»!”

Absence de soucis au quotidien

RCA, radio commerciale, membre des Indés Radios, repose à 80% sur les recettes publicitaires d’annonceurs locaux, et dispose de 4 studios : un studio principal d’antenne, un studio de production pour l’enregistrement de chroniques notamment, un studio journalistes pour enregistrer des sons, et un studio pour le voice track et l’habillage d’antenne, sans compter un studio de secours en cas de panne avec une bascule gérée par les logiciels WinMedia.
“Tout est dimensionné par rapport à nos besoins en matériel évolutif, explique Franck Gergaud, avec les différents outils WinMedia nous avons une solution complète pour les players de diffusion des programmes, pour la planification musicale, ainsi que pour la planification publicitaire, pour les pubs nationales via Les Indés Radios et pour les pubs locales. En plus des logiciels que nous utilisons au quotidien pour l’édition et le montage (actuellement la version WinMedia 18.1), nous avons aussi WinBiz que nous allons migrer vers WinSales et qui va être le nouveau CRM de commercialisation publicitaire.”
L’absence de soucis au quotidien pour une radio de taille moyenne comme RCA, qui emploie une douzaine de salariés (journalistes, équipes commerciale et technique), est appréciable pour Franck Gergaud qui dirige la station et en a la responsabilité technique : “Nous avons besoin de stabilité. Depuis 2004, nous avons procédé aux upgrades logiciel et matériel et les solutions sont hyper stables. Parfois, j’entends parler de certains logiciels avec la nécessité de compléter le logiciel A par un logiciel B, et le B par un logiciel C, etc.  Ici avec WinMedia tout est très cohérent et très facile d’utilisation.”

Programmes adaptés au bassin d’audience

Avec 150 000 auditeurs par semaine, vivant dans des zones industrielles, citadines et rurales, RCA diffuse chaque jour de 5h à 19h30 des programmes adaptés à son bassin d’audience. “Cette programmation, commençant par un 1er vrai flash local, avec un journaliste en studio dès 4h, et les journalistes et animateurs sur le pont dès le matin, nous a permis de gagner des parts de marché”, déclare Franck Gergaud.
Dans les temps forts de la matinale et du soir, la station organise des jeux antenne pour faire gagner des cadeaux (places de concerts pour des spectacles ou événements de la région) : “Nos auditeurs sont beaucoup à l’écoute et ont un intérêt particulier pour les événements locaux, par exemple, des places dans un « petit » parc local d’attractions facilement accessible, plutôt qu’un parc éloigné comme Disneyland.”
Un programme musical géré par WinMedia prend le relais de 20h à 5h, ce qui permet à l’équipe de la station de se mobiliser sur la tranche diurne.
RCA est de plus en plus écoutée sur internet :  “Nous commençons à avoir une audience de plus en plus importante, via notre site et les applications des Indés Radios ou via notre propre application RCA La Radio.”

Objectifs proches

RCA a plusieurs objectifs proches, souligne Franck Gergaud : “Nous allons d’abord passer au nouveau logiciel commercial WinSales, interconnecté avec WinMedia, qui va nous permettre de couvrir l'ensemble des besoins de notre régie commerciale sur plusieurs supports, radio bien sûr, mais aussi produits vidéo, web et événementiel (planning, horaires, préparation des conducteurs pub, validation des spots auprès des annonceurs, rotation des spots) et d’avoir davantage de statistiques.”
Une nouvelle installation IP aura aussi pour avantage de simplifier la gestion des émissions en extérieur : “Cela va être deux fois plus facile de faire de la radio déportée sur le terrain, avec les nouvelles zones en FM et le développement du DAB. Nous sommes en train de basculer vers le tout-IP sur tous nos sites, avec beaucoup d’améliorations en termes de décrochage. Les jingles sont customisés pour chacune de nos fréquences pour être au plus proche des auditeurs. Avec les cartes son et le logiciel WinMedia, cette bascule ne sera plus une usine à gaz”, se réjouit Franck Gergaud qui procède lui-même au choix des matériels et petites manutentions techniques, mais recourt à l’équipe de WinMedia pour les gros aménagements.
Un autre projet en réflexion est la création d’une Web TV, au plus près de la radio visuelle, avec la numérisation de l’image et du son de la base de données de RCA. Là aussi WinMedia avec son tout nouveau module WinCam de radio visuelle serait l’allié de RCA dans cette opération.
“Techniquement nous savons le faire, mais le logiciel tout-en-un WinMedia est capable de s’adapter à toutes les radios.”

RCA, qui émet sur un territoire couvrant trois départements côtiers, a fait du chemin depuis l’ancienne Radio Côte d’Amour des années 2000, en privilégiant la proximité locale avec ses auditeurs et des choix technologiques sûrs.

www.rcalaradio.com

CONTACT
Winmedia
Contact WinMedia :
www.winmedia.org
Jesus Vazquez
+33 768 573 570
jesus@winmedia.org



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 4 Juillet 2019 - 15:00 En Maine-et-Loire, Oxygène Radio se développe €