Privilégiez des invités entre 06h et 09h

Rédigé par le Mercredi 2 Mai 2018 à 07:38 | modifié le Mercredi 2 Mai 2018 à 07:48



Parce que dans les stations régionales, proposer chaque matin un contenu cocasse, exclusif, comique, créatif, inventif, drôle… est fastidieux et demande un effort considérable qui repose sur une, deux voire seulement trois personnes, misez sur un invité en plateau.


Comme le dit ce célèbre proverbe : "Plus on est de fous et plus l’on rit". Privilégier les invités en direct sur un créneau comme celui de votre matinale offre une vraie valeur ajoutée à votre station. Vous jouez la carte de l’interactivité, vous proposez un contenu local, et dans le même temps, vous êtes  "raccro" sur l’actualité de votre territoire. Privilégier un invité en plateau, c’est aussi faire face à une éventuelle carence liée à votre prédisposition à offrir aux auditeurs un contenu exclusif et toujours renouvelé. Ce n’est pas ce qui remplacera ce contenu exclusif et toujours renouvelé mais, c’est ce qui pourra s’imbriquer dans votre style et contrecarrer une baisse de régime créatif.

An-ti-ci-pez

Voilà une règle qui a fait ses preuves dans tous les médias de France et de Navarre (en particulier dans la presse écrite et télévisuelle) et qui repose sur une raison simple : on prévoit toujours des contenus en amont de leur diffusion. Jamais la veille pour le lendemain, rarement la semaine qui précède pour la suivante, plus souvent d’un mois à l’autre. En presse écrite, on utilise un "chemin de fer" qui va cadrer, pour ne pas dire cadenasser le contenu page après page. Ainsi, vous savez déjà quels seront les sujets traités dans deux, trois ou quatre mois, à quelle page et avec qui. Partez du principe que vous pourrez toujours modifier ou décommander un invité en fonction d’un événement inattendu. Mais ne croyez pas, du moins facilement, pouvoir trouver dans l’urgence, une idée, un invité, un thème… pour la semaine prochaine ou pour le lendemain.
 
Des grandes gueules
À chaque jour de la semaine son chroniqueur ou mieux ses grandes gueules qui réagissent à l’actualité locale : programmation de la saison musicale, films dans les salles de votre région, événements dans votre région… Qui sont ces grandes gueules ? Un célèbre blogueur habitant votre ville, un buraliste, un avocat… Ils deviendront vite des habitués de vos studios.
 
Des célébrités locales
Le directeur du Zénith de votre ville, la Miss de votre région, le groupe phare de votre territoire, le maire, le champion sportif, le premier employeur de votre ville, le commandant de gendarmerie… Tous sont de possibles invités qui interviennent en fonction de leur actualité (ce qui les différencie des grandes gueules citées ci-dessus).
 
Des personnalités de passage
Chanteurs, acteurs, politiques, écrivains… Si vos auditeurs sont capables de mettre un visage sur la voix qu’ils entendent c’est ce que l’on appelle des personnalités. Les rendez-vous demandent plus de temps mais incontestablement, ces invités ont le mérite de crédibiliser votre matinale.

Des invités pour quoi faire ?

La question n’est pas innocente et prend tout son sens une fois que vos invités s’expriment sur votre antenne. Voulez-vous des longs monologues sans fin et sans aucun intérêt ? Evoquer une actualité qui n’intéressera en rien votre cible ? Donner à votre station un ton et un style institutionnels… Pardon ! Consensuels ? Autrement dit, remplir du vide par du vide ? Ou alors, voulez-vous évoquer une info avec un ton décalé  autour d’un petit-déjeuner ? Que l’auditeur puisse également poser des questions ? Proposer à votre célébrité locale un QCM sur un sujet d’actualité, un Blind-test sur son artiste préféré ? Voulez-vous proposer des interventions de 3 minutes toutes les dix minutes pour qu’il soit "l’invité fil rouge" du matin ? À vous de choisir.

Un coup en trois bandes

Même si l’information n’est pas, parfois, passionnante, il est possible de la rendre plus digeste ou plus "concernante". Parler des projets municipaux avec un maire n’est pas franchement excitant. Evoquer avec lui sa façon de travailler ou son emploi du temps est sans doute davantage divertissant. Inviter un boulanger pour évoquer son emploi du temps n’est pas franchement saisissant. Lui faire goûter et tester des viennoiseries décongelées est sans doute davantage récréatif. Tout dépend de votre style et de votre capacité à rendre cette info compréhensible et intéressante surtout entre 06h et 09h.
Enfin, rappelez-vous que l’interview d’un invité, dans tous les cas, n’est pas seulement une discussion entre deux personnes (celui qui pose des questions et celui qui y répond). N’écartez pas celui que ceux qui posent les questions zappent pourtant régulièrement : l’auditeur. L’interview est systématiquement un coup en trois bandes pour qu’il soit partagé et compris.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Septembre 2018 - 08:38 franceinfo décline une chronique en événement

Mercredi 26 Septembre 2018 - 08:19 Dix finalistes au prix Découvertes 2018 de RFI