Observatoire ANFR : plus de 36 000 sites 4G en service en France

Rédigé par le Mercredi 16 Mai 2018 à 06:49 | modifié le Mercredi 16 Mai 2018 à 06:49



Au 1er mai, 40 558 sites sont autorisés par l’ANFR, dont 36 013 en service, pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. Au mois d’avril, les autorisations et mises en service de sites 4G ont poursuivi leur progression : les demandes d’autorisations des sites 4G se sont accrues de 1.4 % ; les mises en service de sites 4G ont augmenté de 1.3 %.



En France, 5 bandes de fréquences permettent désormais de fournir un service 4G  : 1 899 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 700 MHz[1] (+ 8,6 % sur un mois) ; 32 357 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 1,8 % sur un mois) ; 29 825 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 1 800 MHz (+ 2,8 % sur un mois) ; 3 985 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,1 GHz (+ 39 % sur un mois) ; 26 488 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 1,7 % sur un mois).
En outre-mer, 2 060 antennes sont autorisées pour la 4G : 1 429 sites sont autorisés dans la bande 800 MHz ; 1 514 sites sont autorisés dans la bande 1 800 MHz ; 19 sites sont autorisés dans la bande 2,1 GHz ; 843 sites sont autorisés dans la bande 2,6 GHz.

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole concerne Orange avec 15 336 sites (+ 355 en avril), SFR (avec 15 191 sites (+ 214 en avril), Bouygues Telecom avec 14 908 sites (+ 80 en avril) et Free Mobile avec 10 474 sites (+216 en avril).


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Juillet 2018 - 09:00 RTL, une saison de tous les records