La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias

Mouv' : la Cour des comptes préconise un basculement en tout digital

Rédigé par le Mercredi 6 Février 2019 à 13:04 | modifié le Mercredi 6 Février 2019 à 13:07



Dans son rapport annuel 2019, la Cour des comptes consacre une large partie à Radio France où l'ensemble des grands enjeux sont balayés. Comme à son habitude, la juridiction ne mâche pas ses mots. Elle propose, notamment, un basculement de la station jeune de Radio France, qui coûte près de 10 millions d'euros par an, sur le tout digital. La Présidence rappelle que l'audience progresse et que des économies ont été réalisées.


Radio France estime que "le virage éditorial pris par cette chaine porte ses fruits sur tous les supports"
Radio France estime que "le virage éditorial pris par cette chaine porte ses fruits sur tous les supports"

On pensait que Mouv' était sauvée, mais la Cour des comptes semble vouloir remettre le sujet sur la table. Relancée en 2014 autour du concept de cultures urbaines, la station jeune de Radio France reste à la traîne sur le front des audiences alors ses grandes soeurs multiplie les records, notamment France Inter. Il faut rappeler que Mouv' dispose d'une couverture FM nettement limitée à Paris et quelques villes. Dans son rapport 2019, la juridiction en charge de contrôler la bonne utilisation des fonds publics, n'y va pas pas quatre chemins : "La radio Mouv’ n’a pas relevé le défi de la FM (...) son audience reste faible : 0,7 %, en deçà du 1 % prévu par le COM (Contrat d'Objectif et de Moyens) pour 2017 et son coût (environ 9,8 M€ par an) est stable".

Suppression des programmes locaux de Fip ?

La Cour des comptes relève néanmoins que "les audiences numériques progressent, ce qui met à l’ordre du jour la bascule de cette antenne vers le tout digital, mode de diffusion adapté à la moyenne d’âge de ses auditeurs (29 ans)".
Dans sa réponse, la PDG de Radio France observe, au contraire, que "le virage éditorial pris par cette chaine porte ses fruits sur tous les supports". Elle relève la progression d'audience entre 2014 et 2018 "de 165 000 auditeurs à 439 000 auditeurs, dans un environnement fortement concurrentiel". Chaine largement numérique depuis sa création, Mouv’ est ainsi devenue en mars 2018 le media hertzien le plus jeune de France". Elle estime que "les économies générées par l’abandon des fréquences hertziennes s’élèveraient à 0,9 M€, alors qu’entre 2014 et 2017, le budget de fonctionnement de la chaine a été diminué de 0,5 M€ et les effectifs réduits, notamment par la reconfiguration de la rédaction puis sa mutualisation avec celle de France Info". 
Par ailleurs, la Cour recommande également "la suppression des programmes locaux de Fip". Radio France indique qu'une "réflexion est en cours afin de parvenir à un meilleur aménagement de la présence de Radio France dans les territoires tout en tenant compte de la trajectoire financière de l’entreprise", sans plus de précisions. 


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Avril 2019 - 09:00 Nouvelle Rand'eau France Bleu Normandie 2019