La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

C’est un peu mou du genou

On sent bien que la crise est passée par là… Cette rentrée radio 2021 a comme un air de déjà-vu. On a l’impression d’être dans la peau de Bill Murray dans Un jour sans fin. Hormis Europe 1 et Fun Radio qui ont, presque, tout changé, et qui ont donc tout à gagner, la prudence est mère de sûreté pour le gros des troupes. Il faut être très attentif pour apercevoir les évolutions livrées aux auditeurs à dose homéopathique. Le marché est tendu. Peu souhaitent prendre des risques. On avance à tâtons, car on sait très bien que les dix prochains mois seront probablement difficiles.

Il faut rappeler que la fin de la précédente saison s’est terminée par un trou d’air historique. Souvenons-nous que la radio est passée sous le seuil psychologique des 40 millions d’auditeurs. Alors, bien sûr, on vous dira que le média demeure puissant avec des fondations solides. C’est vrai. Mais, depuis une décennie, l’audience a une fâcheuse tendance à piquer du nez, surtout depuis le mois de mars 2020. Espérons que cette baisse se stabilise enfin. La crise sanitaire est un moment idéal pour se réinventer…

Sans lire l’avenir dans le marc de café, on peut dégager trois pistes pour tenter d’arriver en bon état en juin prochain. D’abord, la perte de l’audience hertzienne devrait être contrecarrée par celle gagnée sur le digital, plein de promesses. Ensuite, gageons que, même durant cette saison marquée par la présidentielle, l’auditeur devrait naturellement tourner la page du buzz, de la petite phrase et de l’info ou de l’intervention à pas cher, qui ont probablement vécu leurs grandes heures. Ce qui devrait encourager les professionnels à s’intéresser au fond plus qu’à la forme. Enfin, la créativité et la réactivité demeurent toujours deux valeurs fortes et fondamentales de la radio. Il ne faudra pas s’en éloigner.
Comme les grands hommes, c’est aussi dans les périodes de crise que se révèlent les grandes radios !

Brulhatour


Les Indés Radios convergent à Séville


Vendredi 1 Mai 2015


Cette année, la grande Convention annuelle des Indés Radios aura lieu début juin à Séville. Au programme : des rencontres, des échanges et un fil rouge, la mutation de la radio. Et toujours une dizaine de partenaires qui présenteront leurs nouveautés, leurs produits et leurs services aux radios.


L'Hôtel Alfonso XIII de Séville abritera début juin la Convention des Indés Radios.
L'Hôtel Alfonso XIII de Séville abritera début juin la Convention des Indés Radios.
Pour cette nouvelle Convention, cap sur l'Espagne. Les Indés Radios seront à Séville entre le 8 et le 10 juin. Après un vol affrété à Roissy, les participants arriveront directement à l'Hôtel Alfonso XIII pour la plénière. Parmi les invités : Laurent-Éric Le Lay, président de TF1 Publicité.
Le lendemain, la matinée sera consacrée aux partenaires et aux ateliers pratiques, avant une après-midi quartier libre. Juste le temps d'un dîner de gala et retour à Paris pour le 10 juin.
Un planning serré de deux jours et deux nuits, mais qui devrait comme chaque année rencontrer un joli succès : le taux de participation devrait comme à l'ordinaire frôler les 80% de participants.
Ces réunions annuelles sont de vrais temps forts dans la vie des Indés Radios. Elles permettent à ses membres de se rencontrer, d'échanger, de partager des expériences, et renforcent les liens. Elles permettent aussi à toutes les radios de se mettre à jour sur les grandes tendances du marché, avec les différents orateurs et partenaires.
La Lettre Pro sera du voyage, et reviendra avec de jolies images.
 
Jean-Charles Verhaeghe
Spécialiste des notions de proximité, Jean-Charles est journaliste, consultant et formateur chez... En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 4 Mai 2015 - 08:56 Louis Bodin, évangélisateur météo €

Vendredi 1 Mai 2015 - 14:20 Les Indés forcent le respect €