Un mal bien français

La saison est lancée. Cette fois-ci, elle est d’ailleurs réellement lancée après quelques adaptations, toujours, nécessaires des premières journées. Des adaptations qui sont pourtant considérées par certains comme étant de véritables séismes. Qu’ils se rassurent, les Cassandre de tous poils auront d’autant plus de pain sur la planche le 15 novembre prochain avec la parution de la première 126 000 Radio de la saison. On aiguise déjà les langues et les claviers. À ce propos, les radios de Lagardère Active doivent s’y préparer, car s’il existe un mal bien français, c’est celui de dézinguer le travail des autres. Tout le monde sait dans le landerneau de la radio que, si Europe 1 traverse une mauvaise passe depuis plusieurs mois, ce n’est pas grâce, ou à cause, de ce sondage de rentrée qu’elle va se refaire la cerise. La veille, Guimier et consorts auront donc tout intérêt à aller brûler un cierge et à faire quelques incantations pour mieux absorber, le lendemain, les réflexions des fins connaisseurs. La dézinguerie ambiante, qui va souvent de pair avec la crétinerie, ne s’arrête pas là. Combien d’efforts, d’abnégation, de patience et autres vertus cardinales, il aura fallu aux Sages du CSA pour parvenir à imposer le début d’un déploiement du DAB+ en France alors que presque l’ensemble de nos voisins européens nous a depuis longtemps atomisés dans ce domaine. Là aussi, les Cassandre ont usé, depuis plusieurs années, de tous les stratagèmes les plus fumeux pour tenter de noyer le poisson et défendre leur pré carré. Alors, on ne va pas citer de noms, parce que ce n’est pas le genre de la maison, mais franchement… Ceux qui ont défendu la libéralisation des ondes en 1981 et qui, depuis des années, ont usé de tous les moyens perfides pour retarder, voire empêcher, le déploiement du DAB+, on sait ce que l’on va leur offrir à Noël : un beau miroir !

Brulhatour
 

Les Indés Radios convergent à Séville


Vendredi 1 Mai 2015


Cette année, la grande Convention annuelle des Indés Radios aura lieu début juin à Séville. Au programme : des rencontres, des échanges et un fil rouge, la mutation de la radio. Et toujours une dizaine de partenaires qui présenteront leurs nouveautés, leurs produits et leurs services aux radios.


L'Hôtel Alfonso XIII de Séville abritera début juin la Convention des Indés Radios.
L'Hôtel Alfonso XIII de Séville abritera début juin la Convention des Indés Radios.
Pour cette nouvelle Convention, cap sur l'Espagne. Les Indés Radios seront à Séville entre le 8 et le 10 juin. Après un vol affrété à Roissy, les participants arriveront directement à l'Hôtel Alfonso XIII pour la plénière. Parmi les invités : Laurent-Éric Le Lay, président de TF1 Publicité.
Le lendemain, la matinée sera consacrée aux partenaires et aux ateliers pratiques, avant une après-midi quartier libre. Juste le temps d'un dîner de gala et retour à Paris pour le 10 juin.
Un planning serré de deux jours et deux nuits, mais qui devrait comme chaque année rencontrer un joli succès : le taux de participation devrait comme à l'ordinaire frôler les 80% de participants.
Ces réunions annuelles sont de vrais temps forts dans la vie des Indés Radios. Elles permettent à ses membres de se rencontrer, d'échanger, de partager des expériences, et renforcent les liens. Elles permettent aussi à toutes les radios de se mettre à jour sur les grandes tendances du marché, avec les différents orateurs et partenaires.
La Lettre Pro sera du voyage, et reviendra avec de jolies images.
 
Jean-Charles Verhaeghe
Spécialiste des notions de proximité, Jean-Charles est journaliste, consultant et formateur chez... En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 4 Mai 2015 - 08:56 Louis Bodin, évangélisateur météo €

Vendredi 1 Mai 2015 - 14:20 Les Indés forcent le respect €