La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

À la page à la plage

Vous avez entre les mains le 113e numéro de La Lettre Pro de la Radio. Et pour ce dernier numéro de la saison 2018-2019, nous restons sur la côte atlantique. Après Bordeaux, en juin dernier, la deuxième étape du RadioTour s’arrête ce 4 juillet à Nantes. Entre ce territoire et la radio, du sommet de la Tour de Bretagne ou les doigts de pied en éventail sur une des nombreuses plages de Loire-Atlantique, c’est une belle histoire d’amour. On vous le prouvera, durant toute une journée, consacrée à la radio de Nantes et de sa région, avec les acteurs de de la radio de Loire-Atlantique et d’au-delà. Juillet marque la fin de la saison. Une saison radiophonique qui s’est déroulée à la vitesse de l’éclair. Que retenir ? Probablement la descente aux enfers d’Europe 1. La station a dépassé le cercle des limbes. Espérons qu’elle atteigne vite le purgatoire pour retrouver le chemin du paradis. On saura le 18 juillet si France Inter préserve son statut de première radio de France ou si RTL a du répondant. C’est à cette date que l’on fera le bilan des 10 mois écoulés. Un bilan toujours non négociable. Le mercato ? Eh bien, le moins que l’on puisse dire, c’est que, hormis le jeu de chaises musicales pour deux ou trois personnalités, la radio ne se risque plus aux grandes manœuvres. C’est plus que jamais le temps de la stabilité. Mais dans cette guerre de la part d’audience, la radio poursuit sa métamorphose. Dans les coulisses, jamais de toute son histoire elle n'avait connu de tels changements. Cette saison l’a encore démontré. Paradoxalement, à l’antenne, la stabilité, encore elle, reste une valeur sûre et rares sont ceux qui osent changer ou tout simplement bousculer les codes. C’est compréhensible, mais c’est dommage.
Bel été et bonnes vacances.

Brulhatour
 

Le Mag sur le Web
Dans notre précédent magazine, nous avons étudié l'équipement minimal nécessaire pour créer un mini-studio de radio, afin que vous puissiez aller à la rencontre de vos auditeurs, dans un café, sur un marché, etc. Vous rapprocher de vos auditeurs renforce la qualité de proximité historiquement liée au média radio, et recherchée par les auditeurs, et développe votre visibilité ainsi que votre image.  
Quatre radios, quarante salariés et une bonne santé financière : le groupe HPI se porte bien. Il se porterait encore mieux s’il parvenait à étendre sa diffusion plus rapidement. Notamment Chante France, le fleuron musical de son portefeuille radio.  
Il y eut une époque où il fut interdit d’interdire. Aujourd’hui, c’est l’excès inverse : il y a une mention légale pour tout. Tandis que les créateurs de pub cherchent à marquer les esprits, certaines limites s’imposent et tout n’est pas acceptable.  
DAB+, proximité, radios associatives, avenir de Radio France... Le ministre de la Culture se veut un défenseur du média radio.  
À Strasbourg, Top Music a confié son déménagement à Solucast, partenaire technique à échelle humaine, chez qui le domaine de compétence s’étend du micro jusqu’à l’émetteur.  
Plusieurs méthodes présentées lors des formations commerciales de l’organisme Mediatic Conseils permettent de signer des engagements annuels.  
France Bleu, Latina, Nostalgie Belgique, Chérie FM... c'est du 21 Juin Production  
Après une décennie, le chiffre d'affaires des Indés Radios est en pleine forme. TF1 Publicité a su avancer ses pions année après année.  
Le Syndicat des radios indépendantes publie, à l'occasion de son assemblée générale, une nouvelle étude sur l'attachement des Français à la radio.  
L'assemblée générale du SIRTI réunissant 169 radios va, une nouvelle fois, tracer les grands enjeux du secteur en pleine mutation.  
1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 74